Les Algériens de l'étranger, particulièrement ceux de France, ne lâchent pas prise et continuent à soutenir le Hirak en Algérie. En réaction à la répression qui s'est abattue sur les manifestants ces dernières semaines, la diaspora programme deux actions d'envergure en France et en Suisse pour dénoncer la répression et les arrestations arbitraires.

En effet, deux affiches circulent sur les réseaux sociaux. Les deux annoncent des actions d'envergure pour le 29 mai et le 6 juin. Si l'Inter-collectif de la diaspora, composé d'un ensemble de collectifs, est le seul initiateur de l'action du 29 mai, prévue à Genève, en Suisse, il s'est associé avec un autre collectif, Libérons l'Algérie, pour organiser l'action du 6 juin à Paris.

En fait, selon l'affiche de l'action, les Algériens de France, particulièrement de Paris, prévoient un cortège de la capitale française jusqu'à Genève, où se trouve le siège de l'Organisation des nations unies (ONU), notamment celui du Haut commissariat aux droits de l'Homme. Les membres de la diaspora algérienne qui vont se retrouver dans cette ville suisse, y organiseront un rassemblement pour la répression en Algérie.

Dénoncer les arrestations et les détentions arbitraires

Selon les mots d'ordre choisis et publiés sur l'affiche, ils seront là aussi pour dénoncer les arrestations et les détentions arbitraires, ainsi que la torture et les viols. Il s'agira également d'exiger la libération inconditionnelle des détenus politiques et d'opinion et le respect des libertés fondamentales et des droits humains en Algérie.

À lire aussi :  Projet de loi sur l’immigration d’Emmanuel Macron : Tout ce qu’il faut savoir

Pour ce qui de l'action du 6 juin initiée par l'inter-collectif et Libérons l'Algérie, il s'agira d'une marche de la place de la République à celle de la Bastille. Plusieurs mots d'ordre accompagneront cette manifestation qui se conclura par un meeting des principaux animateurs des collectifs organisateurs.

Il s'agira de slogans comme "Pour le rejet de la mascarade électorale du 12 juin", "Pour l'arrêt de la répression, la libération des détenus politiques et d'opinion et le respect des droits humains et l'égalité femme/homme". Les membres de la diaspora algérienne marcheront également "Pour le départ du système et l'amorce d'une transition démocratique indépendante du pouvoir et la consécration d'un Etat de droit et de citoyenneté".

Lire aussi : Hirak : La diaspora appelle à un rassemblement devant le siège de l’ONU