L'Algérie va rouvrir partiellement ses frontières à partir du 1er juin. Cette décision a été prise dimanche 16 mai, lors d'un Conseil des ministres. Ce Conseil a également décidé d'autoriser 5 vols quotidiens à partir et vers les aéroports d'Alger, de Constantine et d'Oran pour permettre aux Algériens de voyager de nouveau. Les détails de cette reprise seront communiqués dans une semaine. Cependant, les observateurs se demandent si les 5 vols sont suffisants pour répondre à la demande des Algériens, notamment ceux bloqués à l'étranger.

En effet, ils sont des dizaines de milliers d'Algériens bloqués à l'étranger depuis la fermeture des frontières, le 17 mars 2020. Ces Algériens ont, depuis cette date, réclamé le droit d'entrer dans leur pays. Ils ont enfin eu gain de cause. Cependant, le nombre de vols restreint risque de ne pas répondre à la grande demande des ressortissants algériens.

Le scénario du rapatriement risque donc de se reproduire. En effet, les conditions du déroulement de l’opération ont été très critiqués. Les ressortissants algériens ont pointé du doigt le nombre de vols programmés par Air Algérie depuis l’étranger, jugés insuffisants du fait du nombre important d’Algériens à rapatrier. La question sur les modalités à remplir pour pouvoir rentrer au pays se pose. Cette opération se fera-t-elle dans l'opacité qu'a connu l'opération de rapatriement, s'interrogent les ressortissants algériens.

Qu'en est-il des prix des billets ?

La question des prix des billets pour pouvoir entrer en Algérie se pose une nouvelle fois. En sachant que la destination Algérie est la plus chère en Afrique du Nord, les Algériens s'interrogent sur les prix qui seront pratiqués dans cette période particulière. Une question d'autant plus pertinente que l'offre est limitée alors que la demande est très importante. Cette équation présage la flambée des billets d'avion surtout que les compagnies aériennes ne seront pas en concurrence. Reste à savoir si des mesures seront prises par les autorités pour plafonner les prix de billets.

À lire aussi :  France : Voici les meilleures villes étudiantes 2022

Lire aussi :Alerte : L’Algérie rouvre partiellement ses frontières après 14 mois de fermeture