L'ambassade des Etats-Unis en Algérie a félicité quatre savants algériens classés dans les 2 % des meilleurs savants du monde. La représentation diplomatique américaine a adressé ce message de félicitations, ce mercredi 19 mai, sur sa page Facebook.

"Nos félicitations aux 4 membres de l'académie algérienne des sciences et de le technologie que la prestigieuse université de Stanford de Californie a désignés parmi les 2% des meilleurs savants au monde", a écrit l'ambassade des Etats-Unis. Elle ajoute que "ce classement a également touché des dizaines de chercheurs algériens dont les travaux de recherche ont été cités par d'autres savants dans des publications académiques".

L'ambassade américaine cite dans sa publication les quatre chercheurs concernés par la distinction. Il s'agit de Oualid Hamdaoui, professeur au Département d'informatique et de recherche opérationnelle de l'Université Badji Mokhtar de Annaba, Houria Triki, professeur au département de physique de l'Université Badji Mokhtar de Annaba, Azzedine Bousseksou, un physicien et chimiste au Centre national de la recherche scientifique (CNRS), à Toulouse en France et le Dr Adel Belouchrani, d'Alger, chercheur en génie électrique à l'école technique nationale.

Les chercheurs américains toujours en tête de classement

Il faut souligner que les chercheurs aux États-Unis continuent de dominer le classement établi par cette université. Cette liste identifie les scientifiques et scientifiques sociaux qui ont produit de multiples articles se positionnant dans le top 2 %, en termes de citation dans leur domaine et année de publication, démontrant une influence significative en matière de recherche parmi leurs homologues.

À lire aussi :  Le Québec lance les inscriptions pour le recrutement des infirmiers algériens

La méthodologie qui détermine le « qui est qui » parmi les chercheurs influents s'appuie sur les données et analyses réalisées par des experts bibliométriques. Il s'agit de Web of Science Group, société de Clarivate Analytics. Cette dernière organise les informations de recherche du monde entier pour permettre au milieu universitaire, aux entreprises, aux éditeurs et aux gouvernements d'accélérer la recherche. La société est soutenue par Web of Science – plus grand indice mondial de référence non lié à un éditeur, et plus grande plateforme mondiale de renseignements de recherche.

Lire aussi : Classement des puissances militaires : L’Algérie première en Afrique du Nord