Intervention de l'Armée algérienne en Libye : Le chef de l'Etat, Abdelmadjid Tebboune, a jeté un pavé dans la mare lors d'un entretien accordé à la chaîne qatarie Al Jazeera. Il a révélé que l'Armée algérienne (ANP) avait failli effectuer une intervention en Libye, sans pour autant préciser quand ou quelle forme elle devait prendre. Dans le même entretien, Tebboune a abordé plusieurs autres questions, notamment concernant l'Afrique du Nord.

En effet, Abdelmadjid Tebboune jette un pavé dans la mare en révélant l'idée de l'intervention de l'armée algérienne en Libye. Dans cette interview que la chaîne Al Jazeera devrait diffuser dans la soirée de ce mardi 8 juin, le chef de l'Etat algérien a fait savoir que l'Algérie avait failli intervenir en Libye, et ce, d'une manière ou d'une autre.

Pour Abdelmadjid Tebboune, il s'agissait pour l'Algérie d'empêcher les mercenaires de prendre le pouvoir à Tripoli. L'Algérie était prête à intervenir d'une manière ou d'une autre pour empêcher la chute de Tripoli, a-t-il indiqué, non sans affirmer que l'Algérie refuse que Tripoli ou une autre capitale arabe et nord-africaine soit occupée par des mercenaires.

Cette déclaration du chef de l'Etat est, en effet, un véritable pavé dans la mare. Cette question de l'intervention de l'Armée algérienne en Libye ou même dans d'autres capitales renvoie au débat houleux, surtout l'envoi des soldats algériens pour faire la guerre dans des pays étrangers. Et ce, suite à la brèche ouverte par la Constitution adoptée à l'issue du référendum du 1er novembre 2020.

Il est aujourd'hui certain que l'Algérie n'a pas écarté l'idée d'une intervention de l'Armée algérienne dans d'autres pays, malgré l'hostilité du peuple algérienne. Beaucoup disent leur peur que les militaires algériens soient utilisés comme sous-traitants dans des guerres déclenchées par les autres. Comme c'est le cas dans certaines contrées de la planète.

D'ailleurs, dans le même entretien, Abdelmadjid Tebboune a évoqué les exercices militaires tactiques effectués ces derniers temps par l'ANP. Il a estimé que ces manœuvres étaient destinées à faire en sorte que les soldats algériens soient préparés pour affronter toute éventualité.