L’importation des voitures d’occasion, de véhicules de moins de trois ans en général, est désormais autorisée pour les particuliers en Algérie. Comporté dans la Loi de finances complémentaire (LFC) 2021, adoptée par ordonnance, le texte de loi relatif à cette autorisation tant attendue a été publié dans le dernier journal officiel du mercredi 9 juin 2021.

Voilà une nouvelle qui ne pourra que réjouir l’ensemble des Algériens. Ces derniers peuvent désormais espérer importer un véhicule d’occasion de moins de trois ans. Suspendue depuis belle lurette, cette disposition est désormais de retour.

Le décret portant loi de finances complémentaire pour l’année 2021 indique :

« Est autorisé le dédouanement pour la mise à la consommation, avec paiement des droits et taxes relevant du régime de droit commun, les véhicules de tourisme de moins de trois (3) ans d’âge, importés par les particuliers résidents, une (1) fois tous les trois (3) ans, sur leurs devises propres, par débit d’un compte devises, ouvert en Algérie »,

« Les modalités d’application du présent article, ainsi que le contrôle de conformité des véhicules de tourisme usagés, visés au présent article, sont fixées par voie réglementaire », ajoute le même texte de loi.

Importation de voitures d’occasion : Du concret ?

Il est à espérer cependant que cette promulgation ne restera pas une lettre morte comme ce fut le cas en 2020, puisque un même texte a également été promulgué sans qu’il ne soit toutefois concrètement appliqué.

Ce dossier relatif à l’importation des véhicule de mois de trois ans a fait couler, il faut le dire, beaucoup d’ancre et autant de salive depuis quelques années. La reprise de cette importation a constitué une demande récurrente des citoyens que les différents ministres, qui se sont succédé au département de l’Industrie, n’ont pas réussi à prendre en charge. Il constitue d’ailleurs une des griefs prises contre Ferhat Ait-Ali, limogé il y a quelques mois de la tête du même ministère.