Voilà une nouvelle qui ne pourra que réjouir les Algériens rentrant au pays. La condition relative au confinement auquel ils sont soumis à leur arrivée en Algérie pourra être levée dans les prochains jours. C'est ce que rapporte, ce lundi 14 juin 2021, le journal El Watan citant des sources sûres.

Depuis l'ouverture partielle des frontières après plusieurs mois de fermeture, les ressortissants algériens qui revenaient au pays sont soumis à un confinement de 5 jours avant de pouvoir rentrer chez eux. Cette mesure préventive, prise dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, n'a pas été du goût des passagers qui n'ont pas caché leur amertume et qui ont toujours réclamé sa levée.

À en croire le journal El Watan, cette disposition sera supprimée dans les prochains jours. Selon la même source, le dossier se trouverait actuellement en discussion au sein du Comité de suivi du coronavirus en Algérie.

Plusieurs paramètres sont entrés en considération pour que le gouvernement algérien opte pour la levée de cette mesure, indique le même quotidien citant une source proche du dossier.

Parmi ces paramètres : les hôtels réquisitionnés pour cette opération se trouvant de plus en plus saturés. La capacité d'accueil risque ainsi de ne plus pouvoir répondre à la demande grandissante, sachant que le nombre d'Algériens rentrant au pays va grandissant.

Un test PCR suffira pour entrer en Algérie ?

Les médecins mobilisés pour le suivi médical de ces personnes sont en outre de plus en plus dépassés. Ces équipes, qui sont également appelées à assurer le services au niveau de leurs structures sanitaires respectives, ne peuvent pas être au four et au moulin, pour ainsi dire. Cela d'autant plus que le nombre de malade atteints du Covid-19 connait un rebond depuis quelques jours en Algérie.

Selon la même source, la prise en charge de ces ressortissants devient couteuse et insupportable pour le trésor public.

Par conséquents, les autorités algériennes ont décidé de ne demander aux voyageurs de retour au pays qu'un test PCR négatif à l'embarquement. Un autre test sera effectué à leurs arrivée. Selon la même source, ne seront soumis au confinement de 5 jours que les personnes qui s'avèrent être positives au coronavirus.