L'importation des voitures d’occasion de trois ans est désormais autorisée pour les particuliers en Algérie. Comporté dans la Loi de finances complémentaire (LFC) 2021, ce texte a été adopté par ordonnance et publié au journal officiel du mercredi 9 juin 2021. Cependant, la question se pose sur l’intérêt d'importer des véhicules de moins de 3 ans en sachant que leurs coûts peuvent être exorbitants.

Acheter une voiture d'occasion de moins de 3 ans ?

En effet, pour savoir si cette opération est intéressante pour les Algériens, il faudrait calculer le coût des ces véhicules avec le taux de change du marché noir. Un marché qui flamberait encore plus avec le lancement de l'importation de ces véhicules, étant donné que ceux qui veulent les importer ne peuvent acheter des devises dans les banques.

Ainsi, nous avons cherché les prix de véhicules d'occasions en France. Sur un site spécialisé, une Clio année 2019 est cédée à 11886 euro, soit l'équivalent de plus de 237 millions de centimes de dinars algériens, avec un taux de seulement 200 DZD pour 1 EUR. Une autre Renault Clio est cédée à 15980 euros, soit l'équivalent de 319 millions de centimes, toujours avec le même taux. Quant à la Renault Kangoo Express 1.5 dCi 90 ch energy de la même année, elle est cédée à 10390 euro soit l'équivalent de plus de 207 millions de centimes.

Il faut signaler que nous n'avons pas ajouté à ces prix les autres dépenses douanières. Avec cette comparaison des prix, tout en calculant avec un taux de change relativement bas, les prix des véhicules de moins trois ans s’avèrent très élevées par rapport aux prix des véhicules d'occasion en Algérie et même des prix des véhicules neufs.

Nous concluons qu'il est beaucoup plus intéressant d'attendre que les véhicules neufs soient disponibles en Algérie, sachant qu'avec les démarches administratives, les deux types de véhicules pourront être disponibles à la même période.