Assisterons-nous au BAC 2021 sans coupure de connexion Internet en Algérie ? Les pouvoirs publics ont, semble-t-il, décidé de revenir sur la décision de bloquer de couper le service Internet pendant la période de l'examen du baccalauréat, session de juin 2021. Une procédure qui est appliquée depuis 5 années, non sans susciter, à chaque fois, des réactions hostiles d’une frange importante de la population algérienne.

En effet, selon une source proche du ministère de l’Education nationale, l’examen du Baccalauréat, session 2021, qui débutera le dimanche 20 juin en Algérie, aura lieu cette année sans coupure d'Internet.

« Cette année, il n’aura pas de coupure général de la connexion à Internet, ni le blocage des réseaux sociaux. Une cellule de vigilance spécial BAC sera installée au niveau du ministère », explique une source du quotidien arabophone Echorouk.

Une « cellule de vigilance » pour le BAC 2021

« Cette cellule aura pour mission la surveillance et le contrôle des divers sites de réseaux sociaux et travaillera ensuite pour identifier les diffuseurs des sujets » explique la même source. « Cette cellule intervient également directement pour engager des procédures administratives appropriées suivies de procédures judiciaires conformément au nouveau code pénal, qui punit d'un à trois ans d'emprisonnement toute personne impliquée dans l'atteinte à la crédibilité des examens scolaires officiels », ajoute la même source.

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

La coupure d'Internet « n'honore pas l'Algérie »

Voila donc une bonne nouvelle, qui va certainement réjouir, les millions d’Algériens qui n’auront pas cette année la hantise de vivre durant 5 longues journée, soit la durée des épreuves du Bac, avec la triste histoire des coupure de l’internet. Une coupure qui engendre des pertes énormes sur le plan économique, lorsque l'on rappelle que des entreprises et des institutions se retrouvent  pénalisées par cette procédure d’un autre âge. Même le chef de l'État Abdelmadjid Tebboune avait affiché l'année dernière son courroux à la suite des coupure de l'Internet durant les épreuves du BAC 2020. Selon lui, « [cette coupure d'Internet] n'honore pas l’Algérie ».

Les élèves appelés à passer le BAC durant la pandémie du COVID-19

Plus de 731000 candidats se présenteront, dimanche 20 juin, aux épreuves du baccalauréat (session 2021), à travers 2528 centres répartis sur tout le territoire algérien. Ces épreuves auront lieu dans des conditions sanitaires « exceptionnelles » du fait de la propagation du COVID-19.

Les statistiques du baccalauréat 2021 en Algérie

Selon la fiche technique de l'Office national des examens et concours (ONEC), le nombre des candidats à passer cet examen prévu du 20 au 24 juin courant est de 731.723, dont 459545 candidats scolarisés (180833 garçons et 278712 filles) et 272178 candidats libres (140099 garçons et 132079 filles).

À lire aussi :  Angleterre : Un club de football ouvre des salles de prière durant les matchs

Aussi, 5084 détenus se présenteront aux épreuves du baccalauréat, soit une hausse de 59 % par rapport à la précédente session (2020). Il s'agit de 4977 détenus mâles et de 107 détenues femelles répartis à travers 47 établissements pénitentiaires agréés par le ministère de l'Éducation nationale comme centres d'examen.

L’annonce des résultats du BAC 2021 prévue le 22 juillet

« Les copies seront compostées au niveau de 18 centres de regroupement […] avant de les répartir sur 87 centres de correction », précise la même source.

Les centres de correction ouvriront leurs portes du 1er juillet jusqu'au 19 juillet prochain, ajoute l'ONEC. Un seul centre national sera mobilisé pour l'annonce des résultats, prévue le 22 juillet.

Pour rappel, le taux de réussite du BAC 2020 avait atteint 55,30 %.