La JSK a évolué, dimanche 20 juin au Cameroun, contre Coton Sport avec une tenue en hommage à Tamazight. Les joueurs kabyles ont disputé cette demi-finale aller de la Coupe de la CAF avec des noms floqués en Tifinagh (caractères amazighs) et l’emblème amazigh sur le dos de leurs maillots. C’est une première pour une équipe maghrébine dans une compétition officielle !

Lors de cette demi-finale aller de la Coupe de la CAF, disputée dimanche 20 juin au stade de Yaoundé, contre la formation camerounaise du Coton Sport, les joueurs de la JSK ont fait sensation. D’abord sur le plan sportif, en s’imposant, au coup de sifflet final, par 2 buts à 1. Ensuite avec la tenue enfilée à l’occasion. Une tenue sur laquelle les noms des joueurs étaient floqués en caractère amazighs, avec l’emblème berbère sur le dos du maillot.

Un maillot floqué en caractères amazighs

La tenue des joueurs de la JS Kabylie portait également le drapeau algérien sur le devant. Un signe révélateur de la représentativité de la JSK de toute l’Algérie dans cette compétition continentale, estiment de nombreux supporters, ravis de cette « identité retrouvée par le peuple algérien dans sa diversité ».

En effet, de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux ont applaudi cette initiative de la direction de la JSK de disputer un match officiel international avec un maillot floqué en langue amazighe. « La JSK a retrouvé son âme, ses racines et son identité. Jouer avec une tenue floquée en Tifinagh et portant l’emblème algérien et le drapeau berbère est un signe qui confirme la diversité identitaire en Algérie », a commenté un internaute.

Bien entendu, certains commentateurs n’ont pas digéré cette initiative, allant jusqu’à appeler les pouvoirs publics à lancer des poursuites judiciaires contre la direction de la JSK. C’est le cas du controversé et polémiste Saïd Bensdira, qui, à partir de Londres, où il vit, a posté, dans la nuit du 20 juin, un post incendiaire sur son compte Facebbok.

Pour cet exilé de « luxe », ce qu’a fait la JSK est passible de poursuites judiciaires. « Porter un maillot floqué en Tifinagh, c’est acceptable car Tamzight et langue nationale et officielle. Mais ajouter le drapeau berbère est inadmissible car l’Algérie n’a qu’a un seul et unique drapeau. L’Etat algérien doit vite intervenir pour mettre fin à cette atteinte à l’unité nationale », a-t-il écrit. Un post qui a suscité de nombreuses réactions des internautes, chacun selon ses penchants politiques et identitaires.

Sur les traces du club marocain HUS Agadir

Toutefois, la majorité des commentaires, notamment chez les supporters de la JSK et ceux des autres clubs marocains, tunisiens et libyens, ont applaudi cette initiative de la JSK. « Merci à nos frères de la JSK pour cette double victoire contre Coton Sport. D’abord en revenant avec le gain du match et ensuite avec ce bel hommage à notre identité berbère », écrit un supporter du club marocain du HUS Agadir.

Un club qui avait, pour rappel, ouvert le bal, la semaine passée, en disputant, pour la première fois dans un match officiel au Maroc, avec une tenue floquée en caractère amazighs. C’était dimanche 13 juin lors de la rencontre qui les a opposés au Widad Casablanca, pour le compte de la 19e journée du championnat de football professionnel du Maroc Botola Pro.