Les premiers agréments pour l’importation de voitures neuves seront attribué dès la semaine prochaine en Algérie. C’est ce qu’a indiqué, le mercredi 23 juin 2021, le responsable du Secrétariat technique des deux comités chargés de la construction automobile et des concessionnaires de véhicules neufs au niveau du ministère de l’Industrie Mohamed Djebili.

Suspendue depuis longtemps, l’importation des véhicule neufs sera bientôt de retour en Algérie, au grand bonheur des citoyens qui attendaient impatiemment la relance de cette opération. Selon le responsable du secrétariat technique des deux comités chargés de la construction automobile et des concessionnaires de véhicules neufs au niveau du ministère de l’Industrie, Mohamed Djebili, le ministère de l’Industrie procédera à l’attribution des premières accréditations pour les concessionnaires à partir de la semaine prochaine.

Lors d’un entretien accordé ce mercredi 23 juin 2012 à la chaine Echorouk TV, ce responsable a affirmé que 26 dossiers pour l’importation de véhicules ont été déposés à ce jour, dont 6 dossiers concernent les voitures de tourisme. Il a affirmé que les services concernés au niveau du ministère de l’Industrie reçoivent en moyenne 35 demandes d’accréditation chaque jour. Cependant, a-t-il expliqué, la plus part de ces dossiers s’avèrent incomplets.

L’intervenant a souligné à l’occasion que chaque citoyen a le droit d’acquérir une voiture de tourisme tous les 3 ans chez un agent agréé. Il a révélé en outre qu’une plateforme numérique sera mise en place par le ministère de l’Intérieur, de l’Industrie et du Commerce pour mettre fin au phénomène de la spéculation automobile.

Concernant les prix des véhicules importés, le responsable du secrétariat technique des deux comités chargés de la construction automobile et des concessionnaires de véhicules neufs au niveau du ministère de l’Industrie a soutenu que le ministère n’a pas les prérogatives pour intervenir dans ce domaine.

Ce qu’il faut savoir sur l’importation de voitures

Il est à noter que le gouvernement algérien a apporté de nombreux changements au nouveau cahier des charges destiné à l’importation de véhicules neufs par les concessionnaires. Parmi les amendements apportés, il est mentionné notamment l’annulation de la procédure d’obtention de l’agrément provisoire, précédemment mentionnée dans le nouveau cahier des charges.

Pour s’équiper d’un véhicule neuf, « toute personne physique » devra désormais passer par le circuit bancaire. L’article 16 précise à cet effet que « tout versement pour l’acquisition d’un véhicule neuf doit être libellé et passer par le circuit bancaire et financier », est-il mentionné.

Autre nouveauté, le concessionnaire qui n’honore pas son engagement contractuel, particulièrement en ce qui concerne les délais de livraison du véhicule, sera astreint à rembourser l’acompte du client auquel il versera également une indemnité. Le délai de livraison est maintenu à 45 jours et l’acompte à 10% du prix total du véhicule.