Le jeune joueur franco-algérien Simba Matubanzila a reçu de vives critiques en France après avoir opté pour l’Équipe d’Algérie des moins de 20 ans au détriment de la France, son pays de naissance, et du RD Congo, pays de son père.

Convoqué récemment avec les U20 de l’équipe d’Algérie, le joueur de Troyes Simba Matubanzila, âgé de 18 ans, fait l’objet de plusieurs attaques sur les réseaux sociaux. Né en France d’un père congolais et d’une mère algérienne, le milieu de terrain évoluant avec l’équipe réserve de Troyes avait le choix entre trois sélections nationale : l’Équipe d’Algérie, l’équipe de France et l’équipe de la RD Congo.

Le jeune joueur a finalement accepté de répondre à la convocation du sélectionneur algérien des U20, Mohamed Lacet. Une décision qui a visiblement irrité plusieurs internautes.

À travers une publication sur son compte Instagram, Simba Matubanzila a dénoncé le geste de certains internautes qui « utilisent d’anciens tweets postés via un compte twitter qui ne m’appartient pas et qui ne m’a jamais appartenu » et ce pour « me discréditer et à remettre en question mon attachement pour l’Algérie, pays d’origine de ma maman, avec qui je viens d’être récemment sélectionné avec les U20 », a indiqué le jeune joueur.

La FAF soutient Simba Matubanzila

« Je tiens à réaffirmer ma fierté à représenter l’Algérie aujourd’hui et peut-être demain si l’occasion m’en est encore donnée », a ajouté Matubanzila, qui a aussi signifié qu’il aurait de même été honoré « de représenter la France, mon pays de sa naissance ou le Congo, pays d’origine de son père, qui serait fier de me voir évoluer avec les Fennecs ».

Par ailleurs, la Fédération algérienne de football a indiqué, ce mardi 22 juin via un communiqué, qu’elle « apporte son soutien indéfectible à son international des U20 Simba Matubanzila qui a fait l’objet d’attaques vils sur les réseaux sociaux pour avoir choisi de défendre le maillot de l’équipe nationale ».

Rappelant que le nom de Simba Matubanzila ne figure pas dans la liste des joueurs algériens présents en Egypte pour disputer la Coupe Arabe des nations de la catégorie des U20 à cause de l’examen du baccalauréat. La FAF a souligné que le jeune joueur « peut être fier de porter le maillot algérien et continuer à progresser pour un avenir prometteur ».