Le Centre international d'astronomie a annoncé la date de l'Aïd al-Adha dans la plupart des pays musulmans, dont l'Algérie et les autres pays du Maghreb. Selon les prévisions du Centre, la célébration de la fête musulmane du sacrifice est prévue pour pour le mardi 20 juillet 2021.

L'Aïd al-Adha (Aïd el-Adha, ou Aïd el-Kebir) sera célébrée le 20 juillet 2021 prochain. C'est ce qu'a annoncé le Centre international d'astronomie dans un communiqué rendu public le mercredi 30 juin. La même source explique ses prévisions par des données scientifiques précises. Selon les prévisions astronomiques, le mois de Dhou al-hijja devrait débuter le 11 juillet dans un grand nombre de pays.

Il est à noter que la « fête du sacrifice » intervient au 10e jour du mois de Dhou al-hijja. Par conséquent, l'Aïd al-Adha sera donc célébrée le 20 juillet.

La date de la fête musulmane de l'Aïd al-Adha en France

Il est d'ailleurs à noter que même le Conseil théologique des musulmans de France a retenu la même date pour cette célébration. « Compte tenu des données scientifiques les plus précises, en ce qui concerne le mois de Dhul-Hijja : la conjonction (nouvelle lune) aura lieu le samedi 10 juillet 2021 à 1h17 GMT (3h17) heure de Paris. Le nouveau croissant de lune, poursuit-il, sera visible le même jour à 16 h 09 GMT ». Ainsi donc, « le premier jour du mois de Dhul-Hijja sera le dimanche 11 juillet 2021 » et, par conséquence, la fête du sacrifice coïncidera avec le mardi 20 juillet, a indiqué en effet le Conseil théologique des musulmans de France dans un communiqué rendu public il y a quelques jours.

À lire aussi :  Guerre d'Algérie : révélations sur les prisons de Normandie

La date de l'Aïd al-Adha reste quand même à définir

Ce ne sont là, en fait, que des prévisions. En Algérie, c’est toujours la Commission nationale d’observation du croissant lunaire, relevant du ministère des Affaires religieuses, qui décide de la date du dernier jour du ramadan et du 1er jour de l’Aïd el Fitr.

Le prix du mouton en hausse pour l'Aïd al-Adha

Il y a lieu de souligner, dans un autre registre, que le prix du mouton a atteint des pics exorbitants depuis quelques jours au grand dam de la petite bourse. Des pères de familles ne savent plus en effet sur quel pied danser pour s'en procurer et célébrer cette fête dans la dignité.