Des tags racistes et antimusulmans ont été découverts ce dimanche 4 juillet 2021 sur la façade d’un centre de formation des imams à Martigues, près de Marseille.

Encore un acte de racisme enregistré en France. Des tags antimusulmans ont en effet été découverts ce dimanche 4 juillet 2021 au niveau d'un centre de formations des imams situé dans la ville côtière de Martigues. Il s'agit de l'Institut Dar Ennour, une annexe de l'Institut Al-Ghazali de la Grande Mosquée de Paris, où sont actuellement formés 18 futurs imams, précisent les mêmes sources.

Sur les photos publiées sur Twitter par le journaliste Aziz Zemouri (Le Point), on peut voir que la façade de ce centre a été complètement couverte d'inscriptions racistes et islamophobes. Ces inscriptions ont été réalisées à la peinture noire.

Le ministre français de l'Intérieur Gérald Darmanin condamne

Cet énième acte raciste enregistré en France a été dénoncé par plus d'un. « On se bat pour le vivre ensemble, mais certains ne veulent pas en entendre parler », a déploré le président de l’Observatoire national de lutte contre l’islamophobie Abdallah Zekri, cité par l'AFP. Le même président, dont les déclarations ont été reprises par plusieurs organes de presse français, a qualifié ces inscriptions d'« ignobles ».

À lire aussi :  En Kabylie, l'arbitrage d'un tournoi de football par des femmes fait polémique

Le ministre français de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a également réagit. Dans un message publié sur son compte Twitter, ce dernier a tenu à apporter tout son soutien au recteur de la mosquée de Paris. « L’institut Al Ghazali à Martigues, qui dépend de la mosquée de paris et qui forme des cadres religieux, a fait l’objet de dégradations inacceptables. Je renouvelle tout mon soutien au recteur Chems-Eddine Hafiz ainsi qu’aux équipes de l institut », a écrit en effet Gérald Darmanin.

Il est à noter que selon la presse française, les services de sécurité qui ont envahit les lieux ont lancé une enquête afin d'identifier les auteurs de ces tags.