Un membre du Comité scientifique de suivi du coronavirus en Algérie n'écarte pas l'éventualité d'un retour au confinement sanitaire pour faire face au rebond de la pandémie à travers le pays. Il s'agit du professeur Ryad Mehyaoui qui s'est exprimé sur la situation sanitaire, ce mardi 6 juillet 2021, sur les ondes de la chaine 1 de la radio nationale.

La situation sanitaire liée au coronavirus ne cesse de se dégrader en Algérie depuis quelques jours. Le nombre de contaminations quotidien ne cesse d'augmenter. Le bilan du lundi 5 juillet fait état de 495 nouveaux cas enregistrés. Cet état de fait inquiète de plus en plus les autorités algériennes et les spécialistes. Le Comité scientifique de suivi du Covid n'hésite pas d'ailleurs à tirer la sonnette l'alarme.

C'est le cas du professeur Ryad Mehyaoui qui a estimé que la situation est devenue inquiétante et « pas du tout rassurante ». Il a affirmé d'ailleurs que les chiffres officiels communiqués chaque jour ne reflètent pas la réalité. Expliquant que des citoyens préfèrent se confiner chez eux et ne pas se rendre à l'hôpital et autres structures sanitaires. Il a fait remarquer que les mesures de lutte contre le Covid ne sont plus de mise en Algérie depuis quelques semaines d'où cette propagation enregistrée ces quelques derniers jours.

À lire aussi :  Soixante ans après l'indépendance, ces Algériens papis-portefeuilles

Covid : Des mesures urgentes s'imposent en Algérie

Pour le membre du Comité scientifique, il y a, pour ainsi dire, péril en la demeure. Pour lui, des mesures urgentes s'imposent désormais pour tenter de stopper la propagation de cette maladie qui endeuille des dizaines de familles quotidiennement. Dans ce sens, le professeur Mehyaoui n'a pas écarté la possibilité de retourner au confinement sanitaire « qui a donné ses fruits » en contrant le virus dans sa souche initiale.

Pourtant  le directeur de l’agence nationale de sécurité sanitaire le professeur  Kamel Senhadji a écarté, jeudi 1 juillet dernier toute éventualité d'un durcissement des mesures de confinement en Algérie.