En Algérie, tous les voyants sont en rouge en ce qui concerne la situation sanitaire. La pandémie  du Covid-19 gagne du terrain et les appels se multiplient pour un confinement partiel ou total. La situation en Europe connait également une nette dégradation. Toutes ces données alarmantes poussent à s'interroger sur l'ouverture des frontières et la reprise des vols.

Ainsi, comme au début de la pandémie en mars 2020, se pose la question de la fermeture des frontières et de la cessation des vols. Certains spécialistes, qui préconisent un retour au confinement, appellent aussi à revoir la décision de réouverture des frontières. Ils considèrent que vu la situation en Europe, notamment en France, il est nécessaire de prendre certaines mesures afin d'éviter, surtout, la propagation des nouveaux variants qui se multiplient en Europe. Ces spécialistes appellent ainsi à fermer une nouvelle fois les frontières afin de préserver le pays, d'autant que les structure hospitalières sont saturées.

D'autres experts estiment que la réouverture des frontières n'a aucune incidence sur la situation épidémiologique en Algérie. Ils affirment qu'aucun lien n'a été établi entre la reprise des vols et la flambée des cas de la Covid-19. Ces experts affirment qu'au vu du protocole sanitaire stricts mis en place, le taux d'infection est sous contrôle. Ils affirment également que les vols ne doivent pas être suspendus. Leur nombre très réduits, malgré la grande demande des ressortissants algériens, n'influencerait pas la situation sanitaire.

À lire aussi :  L'aéroport de Montpellier fermé : Les vols vers l'Algérie perturbés ?

Il faut aussi signaler que si la situation sanitaire continue à se dégrader, l’Algérie risque de perdre son classement  actuel dans la catégorie Orange. Dans ce cas, les Algériens ne pourraient pas quitter le territoire national du moment que les pays étrangers, notamment ceux de l'Union européenne, sont très exigeants vis-à-vis des voyageurs qui arrivent sur leurs territoires.