Tunisair accusée de vol par une passagère

La compagnie de transport aérien tunisienne Tunisair se trouve au cœur d'une vive polémique depuis quelques jours. L'entreprise est accusée de vol par une passagère. Dans une vidéo diffusée jeudi 8 juillet 2021, cette passagère a affirmé que des bagages lui ont été volés.

La compagnie aérienne tunisienne n'a pas tardé à réagir aux accusations. Dans un communiqué rendu public, vendredi 9 juillet, Tunisair réfute en effet ces griefs et menace de porter l'affaire en justice.

La passagère en question, une jeune maman, arrivait à l’aéroport Tunis Carthage en provenance de Montréal à bord du vol TU 203. Dans sa vidéo, qui a été largement partagée sur les réseaux sociaux, celle-ci a affirmé qu'elle n'a pas pu récupérer l'ensemble de ses bagages. « Il manquait une valise », a-t-elle indiqué.

Ajoutant que « la valise contenait l'équivalent de la valeur de 2000 dollars canadiens ». Elle avait, affirme-t-elle « encore, une trottinette et toutes les affaires de mes enfants ». Pour cette passagère « il n’est pas normal que parmi toutes les valises, il n’y a que la mienne qui n’arrive pas. On m’a dit que ça arrive ». 

Plus grave encore, cette jeune femme a révélé que des agents lui ont demandé de l'argent. « On me disait : "sortez madame, sortez". J’étais la dernière à sortir de l'aéroport. On m’a demandé de l’argent. J’ai donné à deux personnes 20 dollars canadiens », a-t-elle dit.

La réaction de Tunisair aux accusations

La compagnie aérienne tunisienne n'est pas restée insensible à ces déclarations et a réagi à ce « scandale » vendredi 9 juillet. Dans un communiqué rendu public sur sa page Facebook, l'entreprise parle en effet de « tromperies » et de « fausses accusations qui touchent à sa réputation ».

Dans les détails, Tunisair explique que concernant ladite valise, ce sont les autorités canadiennes qui ont refusé son chargement. « Après vérification, il s’est avéré que les autorités canadiennes ont interdit le chargement de la valise en question à bord de l’avion de Tunisair, car elle contenait des équipements interdits de chargement », a expliqué la compagnie.

Par ailleurs, Tunisair affirme dans le même communiqué qu'elle n'hésitera pas à saisir la justice contre toute personne qui sera tentée de salir son image.

Retour en haut
Share via
Copy link