La compagnie de transport aérien tunisienne Tunisair se trouve au cœur d'une vive polémique depuis quelques jours. L'entreprise est accusée de vol par une passagère. Dans une vidéo diffusée jeudi 8 juillet 2021, cette passagère a affirmé que des bagages lui ont été volés.

La compagnie aérienne tunisienne n'a pas tardé à réagir aux accusations. Dans un communiqué rendu public, vendredi 9 juillet, Tunisair réfute en effet ces griefs et menace de porter l'affaire en justice.

La passagère en question, une jeune maman, arrivait à l’aéroport Tunis Carthage en provenance de Montréal à bord du vol TU 203. Dans sa vidéo, qui a été largement partagée sur les réseaux sociaux, celle-ci a affirmé qu'elle n'a pas pu récupérer l'ensemble de ses bagages. « Il manquait une valise », a-t-elle indiqué.

Ajoutant que « la valise contenait l'équivalent de la valeur de 2000 dollars canadiens ». Elle avait, affirme-t-elle « encore, une trottinette et toutes les affaires de mes enfants ». Pour cette passagère « il n’est pas normal que parmi toutes les valises, il n’y a que la mienne qui n’arrive pas. On m’a dit que ça arrive ». 

Plus grave encore, cette jeune femme a révélé que des agents lui ont demandé de l'argent. « On me disait : "sortez madame, sortez". J’étais la dernière à sortir de l'aéroport. On m’a demandé de l’argent. J’ai donné à deux personnes 20 dollars canadiens », a-t-elle dit.

À lire aussi :  Reprise des vols à l'aéroport de Montpellier

La réaction de Tunisair aux accusations

La compagnie aérienne tunisienne n'est pas restée insensible à ces déclarations et a réagi à ce « scandale » vendredi 9 juillet. Dans un communiqué rendu public sur sa page Facebook, l'entreprise parle en effet de « tromperies » et de « fausses accusations qui touchent à sa réputation ».

Dans les détails, Tunisair explique que concernant ladite valise, ce sont les autorités canadiennes qui ont refusé son chargement. « Après vérification, il s’est avéré que les autorités canadiennes ont interdit le chargement de la valise en question à bord de l’avion de Tunisair, car elle contenait des équipements interdits de chargement », a expliqué la compagnie.

Par ailleurs, Tunisair affirme dans le même communiqué qu'elle n'hésitera pas à saisir la justice contre toute personne qui sera tentée de salir son image.