Alors que les frontières ont été partiellement ouvertes avec plusieurs pays, les ressortissants algériens au Canada considèrent qu’ils sont abandonnés par leurs pays. Ils  ont saisi les autorités, par le biais du Consul général d’Algérie à Montréal, pour réclamer la reprise des liaisons aériennes entre l’Algérie et le Canada. Cette requête restée lettre morte pendant quelques jours vient d’avoir un début de réponse. L’ambassadeur d’Algérie au Canada s’est exprimé sur la question.

Ainsi, le diplomate sous la pression des ressortissants algériens au Canada s’est exprimé sur la question, via une vidéo rendue publique sur sa page Facebook. Il a déclaré : « nous sommes en train de voir avec les autorités concernées pour essayer de trouver des solutions et permettre au maximum d’Algériens de rejoindre le pays durant cet été ». L’ambassadeur ouvre ainsi une brèche et fait miroiter une possible reprise des vols avec le Canada.

Il faut dire que depuis la réouverture des frontières la communauté algérienne au Canada n’a cessé de dénoncer le fait qu’elle ne soit pas prise en compte. Ces Algériens ont organisé plusieurs actions de protestation. Ils étaient des dizaines à avoir observé, le 3 juillet, un rassemblement devant le Consulat général d’Algérie à Montréal pour réclamer la reprise des liaisons aériennes entre l’Algérie et le Canada. À cette occasion, le Consul général d’Algérie à Montréal a reçu au siège de la chancellerie des représentants des expatriés pour les rassurer et leur indiquer que leurs doléances seront transmises aux autorités compétentes.

Le Consulat général d’Algérie à Montréal, M. Noureddine Meriem, avait indiqué alors qu’il a « reçu au siège de la chancellerie, M. Benabdallaha  Abdelouahid et Mme Khelfa Rezika, les deux représentants d’un groupe de citoyens qui ont organisé aujourd’hui (le 3 juillet ndlr) un rassemblement devant le Consulat général pour réclamer la reprise des liaisons aériennes entre Alger et Montréal ».