Comme chaque année les musulmans de France se font arnaquer lors de l'achat de moutons pour le sacrifice de l'Aïd el-Kebir. En effet, des bouchers sans scrupule vendent des moutons égorgés plusieurs jours avant l'Aïd comme des moutons sacrifiés à l'occasion.  

Ainsi pour éviter de se faire arnaquer plusieurs sites spécialisés alertent les consommateurs musulmans sur ces pratiques frauduleuses et les conseillent. En effet, les musulmans qui ont des bouchers honnêtes ne se feraient pas avoir. Il y a aussi ceux  qui auront choisi de faire abattre leur mouton dans un abattoir type abattoir mobile, car ils assisteront à l’abattage et pourront s’assurer de visu que le sacrifice est respecté.

Les spécialistes dans l'abattage rituel affirment que des marchés tels que celui de Rungis, en région parisienne, stockent les carcasses avant le jour J. La semaine précédant l’Aïd el-Kébir, des milliers de carcasses de moutons importées de l’étranger sont stockées dans des chambres froides du pavillon viandes. Elles y attendent ces nombreux bouchers musulmans d’Ile-de-France et d’ailleurs qui viennent se fournir auprès de grossistes tout aussi peu scrupuleux qu’eux.

Mouton de l'Aïd en France : Comment éviter les arnaques

Pour faire face à cette fraude, les sites spécialisés proposent plusieurs solutions. Ils commencent par des actions pédagogiques. Ces sites demandent aux musulmans de « sensibiliser » leurs proches et voisins, car pour eux en restant dans l’inaction « beaucoup achèteront un mouton non seulement qui n’est pas un mouton de l’Aïd, mais qui n’est pas halal ». Ces sites demandent également aux musulmans de France d’alerter les services de l’État afin qu’ils puissent diligenter des enquêtes et faire la lumière sur la situation réelle des moutons proposés à la vente. « Si votre hypermarché propose un mouton de l’Aïd, prévenez immédiatement la Direction générale de la répression des fraudes, pour lui demander d’intervenir afin de vérifier que le consommateur ne sera pas abusé », suggèrent-ils.

À lire aussi :  Le premier homme français dans l'espace est en Algérie

Il faut dire qu'en cette période les préfectures et autres services de l’État sont particulièrement vigilants et mobilisés afin d’empêcher les musulmans de sacrifier leurs moutons à domicile et en dehors des règles sanitaires en vigueur. Ce qui permet aux bouchers malhonnêtes de proposer leurs services et cela sans respecter les procédures rituelles d'égorgement de moutons.