En plus de tous les désagréments qu’a engendrés la crise sanitaire, sa gestion devient un véritable casse-tête pour les autorités françaises. En effet, les mesures sanitaires qui sont mises en place dans les lieux publics conduisent à des files d’attente interminables. Dans les aéroports le contrôle des voyageurs prend beaucoup de temps et engendre des blocages et une saturation devant les guichets.

C’est le cas à l’aéroport Charles de Gaulle à Paris. Les passagers se sont retrouvés bloqués dans des files interminables. L’aéroport a été saturé le samedi 17 juillet. Cette situation a été dénoncée par les usagers de cet aéroport. Ces derniers sont exaspérés par la lenteur des démarches administratives et leur complexité. « C’est plus possible cette saturation du terminal ! les salariés et les clients sont traités comme des moins que rien », écrit un internaute exaspéré.

Il faut dire que depuis l’instauration du pass sanitaire une partie des Français se sont révoltés. Ils dénoncent une « nouvelle dictature ». Ces Français sont aussi exaspérés de la lenteur des démarches quand ils ont à faire avec l’administration, notamment dans les aéroports et ce à cause des mesures sanitaires. En raison des nouvelles mesures d’accès aux aéroports les contrôles produisent des queues interminables partout dans l’aéroport.

4000 bagages ratés à l’aéroport Charles de Gaulle

Par ailleurs, les voyageurs français ont signalé la mauvaise gestion des bagages. le syndicat Force Ouvrière d’Air France a affirmé que plus de 4000 bagages ont été ratés à l’aéroport Charles De Gaulle le 17 juillet. Le syndicat s’est interrogé sur l’obstination des responsables à ne  pas vouloir ouvrir le terminal  T2 A/C complètement. Il a signalé la saturation des infrastructures et les pannes à répétition et a interpellé le ministre des transport pour prendre des mesures en urgence.