Les mesures prises pour arrêter la propagation de la pandémie du coronavirus virent parfois au ridicule. En effet, des situations insolites se produisent régulièrement dans les aéroports. C’est ce qui est arrivé à une Française qui a été empêché d’embarquer dans un avion de la compagnie de transport Ryanair vers le Maroc, à cause d’un test PCR périmé d’une heure ! 

Ainsi, face à ce qui est considéré comme de l’intransigeance pour certains, et d’excès de zèle pour d’autres la française qui disposait d’un test PCR datant de 49 h n’a pas pu embarquer. Quant aux compagnies aériennes, elles se retrouvent devant les craintes de sanctions qui peuvent aller jusqu’à une interdiction de vols.

L’histoire insolite de la voyageuse française s’est produite le 17 juillet. De son nom Dounia, la française, a été empêchée d’embarquer sur le vol Tours – Marrakech, parce que son test PCR était périmé d’une heure. Il a été réalisé depuis 49 heures au lieu de 48 h comme l’exigent les autorités marocaines.

Pass sanitaire à la main, elle se fait refouler par Ryanair

Pour Dounia les calculs de la compagnie Ryanair étaient erronés. Cependant la compagnie a tenu à appliquer le « règlement » à la lettre. Ainsi, Dounia qui est vaccinée depuis mars dernier et qui était en possession de son pass sanitaire a été refoulée.

La malheureuse voyageuse mécontente de la décision de Ryanair a déclaré à des médias français : « j‘avais également un motif impérieux avec un certificat du médecin de ma sœur, qui est malade… ». En plus de son refoulement, la voyageuse ne sera pas remboursée. La compagnie aérienne explique que la faute incombe à la passagère. Dounia révèle qu’elle n’est pas la seule qui s’est retrouvée dans cette situation. Elle a affirmé qu’« une famille avec trois enfants qui venait de Vierzon, et une autre personne dont le test dépassait de quinze minutes ! Ryanair abuse ! ».