Depuis la réouverture des frontières le 1er juin, la gestion des vols et de la vente de billets, notamment par Air Algérie, pose un véritable problème pour les ressortissants algériens à l’étranger. Il ne se passe pas un jour sans les scènes d’anarchies dans les aéroports français.

Mardi 13 juillet, l’aéroport de Paris Orly a encore été le théâtre d’une pagaille généralisée lors de l’enregistrement du vol Air Algérie AH 1011 à destination d’Alger. Ainsi, cette anarchie devient courante à chaque enregistrement. Les Algériens voulant regagner le pays sont excédés. En plus du nombre de vols réduits, la gestion de ces derniers pose de sérieux problèmes. Air Algérie est accusée de favoritisme et de passe-droit. Les scandales éclatent régulièrement. C’est le cas le 13 juillet , l’anarchie était telle que la police française a dû intervenir. Le vol prévu à 13 h 55 a décollé à 15 h 54, soit avec deux heures de retard.

Les vidéos partagées sur les réseaux sociaux en sont témoins. Sur ces dernières, des passagers affirment avoir en leur possession des « billets confirmés » pour le vol Air Algérie sans qu’ils puissent embarquer. En colère ces passagers ont semé une véritable pagaille à l’aéroport pour dénoncer : « ces pratiques d’un autre âge ».

Problème de billets d’avion : Air Algérie s’explique

De son côté Air Algérie explique que ces voyageurs sont détenteurs de billets sur des vols réguliers dans le programme annuel. Des vols qui ne sont pas validés par les autorités selon la compagnie. Cependant, il est à signaler que la communication d’Air Algérie fait gravement défaut dans un contexte de tension sur les voyages vers l’Algérie.

Il faut dire aussi qu’ à défaut de trouver un billet sur le site d’Air Algérie, plusieurs ressortissants se rendent carrément dans les aéroports dans l’espoir de trouver des places à bord des vols d’Air Algérie. Ils sont nombreux à témoigner de leur calvaire pour rentrer en Algérie. Certains affirment que rentrer au pays en cette période relève du miracle.

YouTube video

YouTube video