L’Association du transport aérien international (IATA) a exhorté les gouvernements à revoir à la baisse le cout des tests Covid-19. Pour elle, les prix de ces tests appliqués un peu partout dans le monde ne sont pas à la portée de l’ensemble des voyageurs. Dans un communiqué rendu public jeudi 22 juillet 2021, l’association estime que les gouvernements des différents pays doivent agir vite dans ce sens.

« L’IATA soutient les tests Covid-19 comme moyen de rouvrir les frontières aux voyages internationaux. Mais notre soutien n’est pas inconditionnel. En plus d’être fiables, les tests doivent être facilement accessibles, abordables et adaptés au niveau de risque. Trop de gouvernements, cependant, ne parviennent pas à satisfaire tout ou une partie de ces éléments. Le coût du test varie considérablement entre les juridictions, avec peu de rapport avec le coût réel de la conduite du test », a indiqué l’Association du transport aérien international.

Prix des tests COVID-19 : l’IATA met en garde

Ladite association n’a d’ailleurs pas hésité à mettre en garde les autorités des différents pays du monde contre la situation relative à la cherté des tests Covid-19. Pour elle, l’état actuel des constitue une menace sérieuse pour l’activité liée au voyage et au tourisme.

« Notre dernière enquête confirme que le coût élevé des tests pèsera lourdement sur la forme de la reprise des voyages. Il est peu logique que les gouvernements prennent des mesures pour rouvrir les frontières, si ces mesures rendent le coût du voyage prohibitif pour la plupart des gens. Nous avons besoin d’un redémarrage abordable pour tous », a indiqué le directeur général de l’IATA Willie Walsh.

Il est vrai que des voyageurs étaient unanimes à soulever cette contrainte. Il est d’ailleurs le cas pour les Algériens qui n’ont pas cessé de monter au créneau pour demander la baisse du coût du voyage d’une manière générale.