L'Algérie fait face à une recrudescence inquiétante de la pandémie du Covid-19. Pour faire face à cette situation, les spécialistes préconisent plusieurs mesures. La fermeture des frontières fait partie de ces propositions. Cette mesure est t-elle nécessaire ?  Le Dr Bekkat Bekkani s'est exprimé sur la question ce dimanche 25 juillet.

L'Algérie doit-elle suspendre ses vols et fermer ses frontières ? Bekkat Berkani s'exprime

Ainsi, le membre du Comité scientifique de suivi de la pandémie du coronavirus reste toujours sur ses positions. Il indique que la réouverture des frontières n'a pas une grande incidence sur la hausse des cas de contamination. Berkkat Bekani estime qu'« il est clair que le variant Delta est déjà présent en Algérie. Le fait d’avoir autorisé un nombre réduit de vols et d’avoir obligé nos ressortissants à se confiner dans des hôtels, etc., tout cela n’a pas été couronné de succès ».

Les voyageurs vaccinés ou avec un test négatif peuvent rentrer en Algérie

Bekkat Bekani a ajouté  : « Comme partout dans le monde, je maintiens que les voyageurs vaccinés avec une RT – PCR négative peuvent rentrer. Mais le grand danger n’est pas là. L’enjeu c’est de renforcer la lutte contre la maladie qui fait des ravages chez nous et aussi d’augmenter le rythme de la vaccination ».

À lire aussi :  Les Algériens sauvent la saison touristique en Tunisie

Ainsi, pour le membre du Comité scientifique, l'application du protocole sanitaire est suffisant pour éviter l'importation de variant de l’étranger. La mise en place des mesures sanitaires strictes pour ceux qui rentrent en Algérie et le respect du confinement à leur arrivée est amplement suffisant. Il ne serait donc pas nécessaire de fermer les frontières de nouveaux.

Le Dr Berkani rejoint ainsi un autre membre du même comité dans sa position. En effet, le docteur Elias Akhamouk avait indiqué il y a 2 jours que cette flambée que connait le Covid-19 à travers le pays n’est nullement la conséquence de la réouverture des frontières. « Sur une totalité de 15'500 passagers, sept seulement ont été testés positifs », avait-t-il indiqué en substance.