Une bonne nouvelle pour nombre d'Algériens bloqués en France ou dans d'autres pays étrangers. En effet, l’Algérie a décidé de la levée du confinement obligatoire pour ses ressortissants entrant au pays. 

Ainsi, les voyageurs ne seront plus contraints d’observer un isolement de 5 jours dans un hôtel à leurs frais. Ils sont néanmoins tenus de présenter un test PCR négatif de moins de 36 heures et de réaliser un test antigénique à l’arrivée.

Suppression du confinement : vers une augmentation du nombre d'entrées en Algérie

Cette mesure d’allégement du protocole sanitaire ouvrira la voie à l’augmentation du nombre de voyageurs entrant en Algérie. Cette note du Premier ministre, datée du 25 juillet et adressée aux ministères des Affaires étrangères, de l’Intérieur, de la Santé, des Transports et de l’Artisanat, met fin à l’obligation du confinement obligatoire de cinq jours imposé depuis le 1er juillet aux voyageurs.

« En application des instructions de monsieur le Président de la République relatives aux mesures applicables aux personnes accédant au territoire national à bord des vols commerciaux réguliers,  j’ai l’honneur de vous informer que l’obligation  d’observer un confinement sanitaire de 5 jours est levée », peut-on lire sur ladite note.

Ainsi, les hautes autorités ont fini par suivre l’avis des experts et le désir des membres de la diaspora qui ont critiqué cette mesure en raison des désagréments qu’elle engendre. Les autres mesures, à savoir le test PCR négatif au départ et le contrôle sanitaire à l’arrivée, sont évidemment maintenues.

Conditions d'entrée en Algérie

Il est à  noter que la levée du confinement obligatoire de 5 jours à l’hôtel concerne les passagers des vols d’Air Algérie et de toutes les compagnies aériennes étrangères qui opèrent des vols vers le territoire national.

Désormais les ressortissants qui rentent au pays sont tenus de se soumettre aux seules conditions suivantes :

  • Présentation d’un test PCR négatif de 36 heures
  • Réalisation d’un test antigénique à l’arrivée.

La directive du Premier ministre ne précise pas les modalités d’application de la nouvelle mesure concernant le test antigénique à l’arrivée. Nous ne savons pas, à l'heure, s'il sera réalisé à l’aéroport ou dans un établissement sanitaire.