C'est un vrai scandale qu'a révélé un citoyen de la localité d'Azazga dans la wilaya de Tizi-Ouzou. Dans une vidéo publiée ce mardi 27 juillet sur les réseaux sociaux, ce citoyen, qui se présente comme un bénévole au profit des malades du Covid-19, a révélé que les responsables « d'une unité de production d’oxygène située dans l'Algérois, ont « refusé de servir cette matière au profit de l’hôpital de la ville d'Azazga ».  

En pleine crise d’oxygène qui touche l'ensemble des structures sanitaires du pays, la société industrielle Aures Gaz, sis à Sidi Moussa dans la wilaya d'Alger refuse d’approvisionner en oxygène l’hôpital de la ville d'Azazga dans la wilaya de Tizi-Ouzou. C’est ce qu’a dénoncé l’un des bénévoles qui s'est déplacé sur les lieux pour remplir des bouteilles en oxygène, ce mardi 27 juillet à travers une vidéo.

L'usine Aures Gaz de Sidi Moussa « refuse » d’approvisionner l’hôpital d'Azazga en oxygène

Selon ce citoyen, qui a diffusé la vidéo montrant des dizaines de véhicules stationnés à l'entrée de cette unité de production d’oxygène, sise à Sidi Moussa dans la banlieue est d'Alger, des responsables de cette usine auraient tout simplement refusé de leur servir de l’oxygène au profit de l’hôpital d'Azazga au motif d'absence d'une convention avec cet EPH.

À lire aussi :  France : Voici les meilleures villes étudiantes 2022

La Direction de l'usine évoque l'absence d'une convention avec l'EPH d'Azazga 

«Toujours le même problème avec cette histoire d'oxygène. Un responsable de l'usine de Sidi Moussa est venu nous voir, nous l’avons supplié, mais il nous a dit que l’hôpital d'Azazga n'a pas de convention avec nous, alors on ne va pas les approvisionner » informe le citoyen bénévole. « Nous sommes toujours ici devant l'usine et nous ne savons pas quoi faire. S’il y a des gens qui peuvent faire quelque chose, je vous en conjure, faites-le et parez à cette injustice. C’est grave ! Tout le monde a le droit de se servir en oxygène au niveau de cette usine sauf nous ! » ajoute-t-il d'un air dépité.

Les internautes kabyles réagissent

Le témoignage de ce citoyen a suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. La majorité des internautes ont dénoncé ce qu'ils qualifient de scandale  au moment où des dizaines de victimes sont déplorées chaque jour dans les hôpitaux en raison du manque d’oxygène. « Ce n'est pas le moment de parler de convention et de réglementation. La situation exige de servir tous les hôpitaux du pays sans exception. En plus, si ces bénévoles sont partis jusqu'à cette usine pour ramener de l’oxygène c'est qu'ils ont eu l'autorisation de la direction de l’hôpital d'Azazga », écrit un internaute.

À lire aussi :  France : Voici les meilleures villes étudiantes 2022