Les USA ne lèveront pas à court terme leurs restrictions sur les voyages. En raison de la propagation rapide du variant Delta à travers de nombreux pays, les autorités américaines ont décidé de maintenir les restrictions pour les voyages internationaux. 


Les États-Unis ne vont lever « à ce stade » aucune restriction en place sur les voyages en raison des préoccupations liées à la propagation du variant Delta du nouveau coronavirus et du nombre croissant de contaminations aux USA, a déclaré à Reuters le 26 juillet un responsable de la Maison blanche.

Les États-Unis maintiennent les restrictions aux voyages internationaux

Cette décision, prise à la suite d'une réunion le 24 juillet à la Maison blanche, signifie que les restrictions sur les déplacements qui empêchent une grande partie des ressortissants étrangers de se rendre aux États-Unis depuis 2020 seront maintenues à court terme « Etant donné où nous en sommes actuellement avec le variant Delta, les Etats-Unis maintiendront à ce stade les restrictions existantes sur les voyages », a expliqué ce responsable américain.

Les frontières américaines seront encore fermées pendant une période indéterminée

Ainsi donc, les frontières américaines fermées depuis plus d’un an le seront encore pendant une période indéterminée. Pourtant, le président américain Joe Biden a indiqué le 15 juillet dernier, lors de la venue à Washington de la chancelière allemande Angela Merkel, qu'il serait en mesure de dire « dans les prochains jours » à quelle date seraient levées les restrictions visant les pays européens. Mais depuis cette date, le nombre d'infections aux États-Unis a fortement grimpé.

À lire aussi :  Le tourisme halal et les hôtels muslim-friendly : Un concept en expansion dans les pays européens

Les voyages depuis la France vers les États-Unis sous conditions

De leur côté, les pays de l’Union européenne rouvrent leurs propres frontières aux Américains, à condition d’être vaccinés contre la Covid-19 ou en présentant un test négatif. Les expatriés installés outre-Atlantique et de retour en France pour voir leurs proches ne peuvent pas retourner aux États-Unis. Des exceptions sont toutefois accordées aux détenteurs d’une carte verte, aux personnes mariées avec un citoyen américain et aux parents d’un mineur ayant la nationalité américaine ou une carte verte, selon le quotidien 20 Minutes.

Les États-Unis interdisent leur territoire à la plupart des ressortissants étrangers

Les États-Unis interdisent actuellement leur territoire à la plupart des ressortissants étrangers ayant résidé au cours des 14 derniers jours au Royaume-Uni, dans les 26 pays de l'espace Schengen, en Chine, en Inde, en Afrique du Sud, en Iran et au Brésil. L'ajout le plus récent à cette liste établie depuis janvier 2020 et le début de la pandémie concerne l'Inde et remonte à début mai.

La semaine dernière, le département américain de la Sécurité intérieure a annoncé que les frontières terrestres des États-Unis avec le Canada et le Mexique resteraient fermées aux voyages non essentiels au moins jusqu'au 21 août, même si le Canada a, de son côté, autorisé les Américains intégralement vaccinés à se rendre sur son territoire à compter du 9 août.