Le fléau de la violence urbaine prend de plus en plus d'ampleur en France. En effet, un policier en civil a été pris à partie par des Algériens et Marocains à la gare RER de Massy-Palaiseau (Essonne). L'agression s'est produite le 26 juillet à 21 heures lorsque le policier s'est interposé face à ces individus qui importunaient un couple. 

Ils ont 17, 27 et 28 ans, ils sont Marocains et Algériens. Les trois individus importunaient des usagers dans la gare. Ils s’en prenaient notamment à une jeune femme et un homme. Arrivé sur les lieux, un policier en civil qui se rendait à son commissariat vers 21 heures a essayé de s'interposer. Leur présentant sa carte de police dans le but d’apaiser la situation et pour qu'ils mettent fin à leur comportement. Il a alors reçu des coups de pied et de poing, puis a réussi à composer le 17 pour prévenir ses collègues.

Le policier s'est approché des usagers pour leur venir en aide. S'interposant entre les agresseurs et le couple, le policier a été roué de coups. Âgé de 25 ans, le fonctionnaire a été blessé au visage. Il  a été conduit à l’hôpital d’Orsay où il a reçu des soins. Il s’est vu attribuer 3 jours d’incapacité totale de travail et a, entre autres, une dent en partie cassée.

À lire aussi :  France : À bord d'une voiture volée, un Algérien s'engage sur l'autoroute pour fuir la PAF

Arrivé sur les lieux, les policiers de la brigade anticriminalité (BAC) ont interpellé les trois mis en cause qui étaient en état d’ivresse. Le trio a été placé en garde à vue différée et en cellule de dégrisement. L’un d’entre eux avait près de 1,5 gramme d’alcool par litre de sang.

Selon une source policière, il s'est avéré que les individus sont de  nationalité algérienne et marocaine. D’après la même source, des vérifications vont être effectuées concernant leur identité et leur situation administrative sur le territoire français, étant donné qu’ils n’avaient aucun document à leur nom au moment de leur arrestation.