L’état de santé du Roi marocain revient à la surface après son discours du samedi 31 juillet. En effet, Mohammed VI est apparu essoufflé et très fatigué dans sa courte allocution qu'il n'arrivait pas à finir convenablement. Lisant sur une feuille, le Roi s'est plusieurs fois arrêté. Dans ce discours télévisé, Mohammed VI avait également des difficultés à se concentrer, commettant plusieurs erreurs dans la lecture de son texte.

L'état de santé du roi Mohammed VI du Maroc, qui a souvent défrayer la chronique, continue à faire débat. Connu pour sa fragilité après plusieurs interventions chirurgicales, il semble que le roi marocain n’arrive pas à se remettre de ses ennuis de santé, devenus récurrents.

Cet état de santé, déjà évoqué par des médias à la suite de l'annulation du sommet hispano-marocain en décembre dernier, ne semble pas s’améliorer. En effet, le sommet aurait été repoussé d'une année à cause de la maladie du souverain marocain. La pandémie de la Covid-19 n'était, en réalité, qu’un prétexte pour cacher l’état du roi, qui inquiéterait déjà les autorités marocaines, selon plusieurs médias.

Le roi Mohammed VI subit deux opérations chirurgicales en seulement deux ans

Il faut rappeler que Mohammed VI a subi deux interventions chirurgicales lourdes en seulement deux ans. Le roi souffre d’un « flutter auriculaire sur cœur sain » qui entraîne un « trouble sur le rythme cardiaque ». Mohammed VI a subi une première intervention en 2018 avec succès, selon ses médecins. Un succès relatif étant donné qu’en juin 2020, le roi du Royaume chérifien a subi une nouvelle intervention dans la clinique locale du Palais royal à Rabat. Le roi souffrirait encore d’une arythmie cardiaque et d’une maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC). Des complications qui conduiraient à un emphysème pulmonaire ou à une bronchite chronique.

Il faut souligner que le roi du Maroc a été très conciliant avec l’Algérie dans un discours à la nation prononcé samedi 31 juillet 2021 à l’occasion 22e anniversaire de son accession au trône. Mohammed VI a invité les autorités algériennes à tourner la page et à tisser de bonnes relations à l’avenir. Il a d’ailleurs appelé à rouvrir les frontières entre l’Algérie et le Maroc.