Un nouvel incident a secoué les hôpitaux en Algérie : une jeune fille est décédée « faute d'oxygène ». En colère, les membres de sa famille ont dénoncé le « laisser-aller » des responsables de l'établissement où cette enfant est décédée après être restée, selon eux, 3 heures sans oxygène.

L'Algérie continue de subir la crise oxygène. Dans une vidéo, les membres de la famille d'une fille décédée à l'hôpital ont tenu à dénoncer le calvaire de leur enfant avant sa mort. Une mort due, selon eux, à l'absence d'oxygène.

On y voit deux jeunes hommes se trouvant à côté du lit de la fillette décédée. Prenant la parole, un des membres de la famille de la défunte raconte qu'elle était diabétique et aveugle. Elle serait restée 3 heures sans oxygène avant de rendre l'âme. Cet homme a accusé les responsables de l'hôpital de Besbes, relevant de la wilaya d'El Tarf, de n'avoir pas fait le nécessaire pour sauver la vie de la fillette. « Depuis la veille, on demandait une bouteille d'oxygène. On nous a ramené des bouteilles vides, et on nous a fait patienter pour rien », a indiqué le jeune homme en pleurs.

Avant de terminer, les deux jeunes hommes ont promis de ne pas laisser passer l'affaire sous silence, et annoncent qu'ils vont poursuivre les responsables de l'hôpital en justice pour « négligence ».

À lire aussi :  En Kabylie, l'arbitrage d'un tournoi de football par des femmes fait polémique

Le directeur de l'EPH de Besbes réagit

Alors que la vidéo susmentionnée devenait de plus en plus virale, le premier responsable de l'Etablissement public hospitalier de Besbes a tenu à apporter des précisions. Dans un court message vidéo, le directeur de l'EPH de Besbes a démenti l'absence d'oxygène au niveau de l'établissement. « Nous n'avons enregistré aucune coupure d'oxygène malgré une certaine fluctuation dans l'approvisionnement en oxygène au cours des derniers jours, ce qui est hors de notre portée », a-t-il souligné.