Face au nombre important de ressortissants algériens établis en France, les autorités algériennes semblent décidées à renforcer les structures consulaires en vue d'un meilleure prise en charge de la communauté répartie aux quatre coins de l'Hexagone. 

Pour accompagner la forte présence de sa communauté en France, l’Algérie, qui dispose actuellement de 18 consulats répartis à travers les différentes régions françaises, a décidé l'ouverture d'un nouveau consulat d'Algérie à Rouen. L'annonce a été faite le 21 août par Abdelouahab Yagoubi, député de l’émigration et membre de la commission des affaires étrangères à l'Assemblée nationale.

Prochaine ouverture du consulat d'Algérie à Rouen

« C’est un grand plaisir d’informer nos concitoyens immatriculés au consulat d’Algérie à Pontoise et résidents dans les Départements de la Seine maritime (76), du Calvados (14), de l’Eure (27), de la Manche (50) et de l’Orne (61) de la prochaine ouverture du consulat d’Algérie à Rouen », écrit le député sur sa page Facebook.

« Une mesure louable attendue depuis des années par nos ressortissants qui se doivent de se déplacer plus de 500 km pour effectuer leurs démarches administratives consulaires », ajoute-t-il sans pour autant annoncer la date de l’ouverture de ce nouveau consulat d'Algérie à Rouen.

L'Algérie possède déjà 18 consulats en France

Pour rappel, l'Algérie dispose de 18 consulats répartis à travers toute le France. Il s’agit des consulats d’Algérie à : Paris, Marseille, Strasbourg, Lyon, Lille, Bobigny, Vitry-sur-Seine, Nanterre, Pantoise, Saint-Etienne, Nice, Besançon, Grenoble, Metz, Bordeaux, Nantes, Toulouse et Montpellier.

Des missions de proximité à Paris

D’autre part, le même député a annoncé la reprise prochaine de 5 missions de proximité du consulat d’Algérie à Paris dans les départements du centre. Les départements concernés sont : Loiret (45), Loir et Cher (41), Indre et Loire (37), Indre (36) et Cher (18).

Selon la même source, « ces missions seront équipées de stations d’enrôlement biométriques complets dispensant les mêmes prestations au niveau du siège du Consulat Général à Paris. Une seconde mesure louable attendue depuis des années par nos ressortissants qui doivent se déplacer plus de 300 km pour effectuer leurs démarches administratives à Paris ».