Un député de l'émigration est monté au créneau pour dénoncer les prix des billets d'avion pratiqués par les compagnies aériennes françaises. Il s'agit d'Abdelouahab Yagoubi, qui à travers un communiqué publié dans la soirée du lundi 30 août 2021, a accusé Air France et ses filiales Transavia et ASL Airlines d'extorsion de la communauté algérienne établie à l'étranger.

« Nous assistons à une exploitation pernicieuse et une extorsion manifeste de la communauté nationale établie à l’étranger, qui est devenue la proie des compagnies aériennes française (Air France et ses filiales Transavia & ASL Airlines) », a écrit en effet ce député.

Ajoutant que « les prix pratiqués par les compagnies françaises dites « low-cost » dépassent les prix des prestigieuses compagnies aériennes internationales. Ces prix qui ne se justifient pas ne sont que le résultat de la mauvaise gestion, du secteur du transport aérien, par les gouvernements algériens successifs ». Pour ce député cet état de fait ne doit pas durer éternellement. Il a appelé qui de droit et les autorités compétentes à intervenir pour mettre fin à ce calvaire que subit la diaspora algérienne.

Cherté des billets vers l'Algérie : « des solutions réalistes doivent être prévues »

« Cette situation doit être revue immédiatement et des solutions réalistes et mesurables doivent être prévues de manière urgente dans le plan d’action du gouvernement qui sera soumis au vote du parlement », a-t-il conclu. Il est vrai en effet que les prix des billets d'avion pratiqués sont excessivement chers. La communauté algérienne établie en France ne comprend pas d'ailleurs comment se fait-il que le prix d'un voyage sur ces compagnies aériennes françaises vers l'Algérie dépasse largement celui pratiqué vers le Maroc ou la Tunisie.

À lire aussi :  L'aéroport de Montpellier fermé : Les vols vers l'Algérie perturbés ?

La diaspora algérienne a, à maintes reprises, dénoncé la cherté de ces billets. Certains ressortissants ont préféré reporter leur voyage en Algérie à cause de cette situation.