À trois jours du match Burkina Faso - Algérie pour les éliminatoires de la Coupe du Monde 2022, et qui va se jouer le 7 septembre à Marrakech, les autorités sportives marocaines semblent décidées à réserver un accueil royal pour la sélection algérienne, en dépit de la crise politique qui secoue les deux pays voisins.  

En effet dans une déclaration reprise ce samedi 4 septembre par des médias marocains, le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) Fouzi Lekjaa a affirmé que la sélection algérienne de football, attendue lundi 6 septembre au Maroc, en prévision du match à Marrakech contre le Burkina Faso, aura droit « à un accueil à la hauteur » et disposera des « meilleures conditions » de séjour.

Burkina Faso - Algérie : Le Maroc souhaite offrir les meilleures conditions possibles

« Nous avons fait tout notre possible pour remettre le stade de Marrakech dans de meilleures conditions et offrir à nos frères algériens un agréable séjour », indique le président de la Fédération royale marocaine de football Fouzi Lekjaa, repris par le site marocain fesnews.

« Nous avons également instruit tout le monde de ne pas procéder à la fouille de nos frères de la délégation algérienne tout comme nous avons demandé de leur éviter la moindre minute de retard lors de leurs déplacements et surtout lors de leurs séances d’entraînement », ajoute le patron de la FRMF.

À lire aussi :  « Je n’ai pas eu beaucoup de ballons » : Andy Delort explique sa mauvaise prestation

« Le peuple marocain, la Fédération marocaine, et l'ensemble des installations sportives marocaines sont à la disposition de l’entraîneur de la sélection algérienne Djamel Belmadi et ses joueurs », ajoute Fouzi Lekjaa. « Je déclare sur l'honneur que je veillerais sur la sécurité et la sérénité de la sélection algérienne comme je le faisais avec la sélection de mon pays », promet-il.

« Les questions extrasportives ne nous intéressent pas », affirme encore le président de la Fédération marocaine de football qui a évité d'aborder la crise politique qui secoue les deux pays voisins depuis quelques jours. « Je suis à la disposition de Djamel Belmadi et j’espère qu'il va inspecter tout, lui-même, et s'il trouve quelque chose qui lui déplaît , on va immédiatement prendre les mesures nécessaires », affirme encore Fouzi Lekjaa.

Les assurances du manager général de la sélection algérienne

Pour rappel, le manager général de la sélection algérienne de football, Amine Labdi, a assuré mardi dernier dans une déclaration au site officiel de la FAF que « tout est déjà prêt » concernant le séjour des Verts à Marrakech en vue du match du 7 septembre contre le Burkina Faso.

« Notre déplacement au Maroc n'était qu'une simple formalité, car tout a déjà été fait par internet : réservation d'hôtel, restauration et transport », a expliqué Labdi en marge de la séance d'entraînement de lundi, effectuée au Centre technique de Sidi-Moussa (Alger).

À lire aussi :  Youcef Belaili sur le point de quitter le Stade Brestois

Comme le veut l'usage, la FAF avait dépêché ce dirigeant en tant qu'éclaireur il y a une semaine pour préparer le séjour de la sélection nationale à Marrakech à l'occasion de la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022, au Qatar.