L'interdiction des voyages non essentiels vers la Belgique a été levée pour une catégorie de personnes. C'est ce qu'a indiqué, ce lundi 6 septembre 2021, l'ambassade de ce pays en Algérie. Cette suspension a été accompagnée cependant par une série de conditions que le passager doit remplir pour pouvoir voyager en Belgique, indique la même source.

La première condition est que le voyageur doit être vacciné contre le Covid-19. Il est clair que le vaccin reçu doit être parmi ceux reconnus en Europe à savoir : Pfizer, Moderna, AstraZeneca-Vaxzevria-Covishield et Janssen (Johnson & Johnson). Il va sans dire donc que cette nouvelle mesure ne peut pas enchanter, pour ainsi dire, beaucoup d'Algériens sachant que ces vaccins ne sont pas administrés en Algérie, à l'exception du vaccin Johnson & Johnson, puisque l'Algérie a reçu récemment un demi-million de doses de ce vaccin.

Documents nécessaires pour voyager en Belgique

En outre, le passager doit être muni des documents suivant : « un certificat Covid numérique délivré par un État membre de l’Union européenne et un certificat de vaccination délivré dans un pays n'appartenant pas à l'Union européenne, qui est considéré comme équivalent par la Commission européenne, ou par la Belgique sur la base d’accords bilatéraux », souligne la représentation diplomatique belge.

Celle-ci souligne qu'à défaut de ce dernier document « est accepté un certificat de vaccination délivré dans un pays n'appartenant pas à l'Union européenne qui contient au minimum les informations suivantes en néerlandais, français, allemand ou anglais : des données permettant de déduire qui est la personne qui a été vaccinée (nom, date de naissance et/ou numéro d’identité) ; des données attestant que toutes les doses de vaccin prévues dans la notice ont été administrées depuis au moins deux semaines... »

Les compagnies aériennes sont tenues en outre de faire le contrôle. « Si un transporteur est utilisé, il est tenu de contrôler, préalablement à l'embarquement, que les voyageurs sont en possession d’un certificat de vaccination qui remplit toutes les conditions énoncées ci-dessus. En l'absence de certificat de vaccination, le transporteur est tenu de refuser l'embarquement », indique en effet la même source.