Depuis sa réouverture le 1er septembre dernier, l'agence d'Air Algérie Paris Opéra en France a est prise d'assaut au quotidien par les clients algériens. Ils se sont agglutinés devant la porte de cette agence dès les premières heures de la journée, pour réserver un vol vers l'Algérie.

En moyenne, l’agence Opéra d’Air Algérie à Paris traite environ 250 demandes par jour, avec un accès limité à un maximum de 25 personnes à la fois à l’intérieur du local. Une situation qui fait que de nombreux clients vont devoir patienter plusieurs heures avant de pouvoir accéder à l’intérieur de l’agence.

« La médiocrité au cœur de Paris », dénonce un député de l’émigration

Cette situation a fait réagir le député de l’émigration Abdelouahab Yougoubi qui dénonce, ce lundi 6 septembre, ce qu’il qualifie de « médiocrité au cœur de Paris » à travers un message publié sur sa page Facebook.

« Combien nous avons souffert quand nous avons vu comment des gens inutiles continuaient d’humilier les plus âgées, hommes et femmes, dans les bureaux de poste et les banques- dans des files d’attente assis par terre. Maintenant, ils ont exporté leur médiocrité en innovant dans l’humiliation des Algériens à l’étranger », écrit le député.

Agence Paris Opéra d'Air Algérie : « vous arrivez à 7 heures du matin et vous obtenez le numéro 192 »

« Ce matin, Boulevard de l’Opéra, à Paris, l’agence Air Algérie se distingue par le chaos, le mauvais accueil devant les autres compagnies aériennes et les agences de tourisme internationales voisines », ajoute-t-il. « Vous arrivez à sept heures du matin, soit deux heures avant l’ouverture des bureaux et services, et vous obtenez le numéro 192 », dénonce-t-il encore, image à l’appui.