La ville de Val-de-Reuil, située dans le département de l'Eure en région Normandie (France), a été cette semaine le théâtre d'une rixe entre deux communautés ; kurde et africaine. Cette bagarre ayant impliqué une centaine de personnes a fait au moins trois blessés, selon les comptes rendus de la presse locale. 

Tout est parti d'une chamaillerie entre deux enfants, dimanche 5 septembre, indique les mêmes sources. Les parents se sont ensuite mêlés et la situation s'est envenimée. Les deux familles antagonistes ont chacune d'elle appelé au renfort et ont mobilisé leurs proches.

La banale bagarre entre enfants s'est transformée en affrontements entre deux communautés. Une centaine de personnes armées de bâtons, barres de fer, hachettes et couteaux entre autres objets encore se sont, en effet, adonnées à une véritable bagarre rangée qui s'est poursuivie le lendemain.

Il a fallu l'intervention des forces de l'ordre qui ont du recourir aux bombes lacrymogènes pour ramer les deux parties au calme.

Marine Le Pen saute sur l'occasion

Cette rixe n'est pas passée inaperçue, la présidente du Rassemblement national Marine Le Pen a profité de cette occasion pour revenir à la charge concernant la présence des étrangers en France. « Affrontement intercommunautaire à ValDeRueil en Normandie : mais qui veut de cette France du chaos et du communautarisme vers laquelle nous mène tout droit la politique de Macron ? Il faut d’urgence remettre la France en ordre », écrit Le Pen sur son compte Twitter.

Marine Le Pen veut mettre « de l'huile sur le feu », rétorque le maire de la ville

La sortie de la présidente du RN n'a cependant pas été sans suite. Le maire de la ville l'a tout de suite recadrée. Il faut dire que ce dernier n'a pas mâché ses mots dans sa réponse. « Je crains que ce tweet envoyé de votre fauteuil télé souligne davantage encore que vous ne serez jamais respectée, jamais prise au sérieux, jamais élue. Réfléchissez », a déclaré en effet le maire cité par la presse française. L'élu communal accuse en fait Marine Le Pen de vouloir mettre « de l'huile sur le feu ».