Comme chaque année, Forbes France a élu 40 femmes remarquables qui ont marqué l’année 2021. Leurs domaines de compétences sont très variés et vont de la science au sport, en passant par les arts, l’entrepreneuriat, la politique et les médias.

Dans son numéro du 9 septembre 2021, Forbes France a présenté ces 40 femmes talentueuses et inspirantes qui ont su briser le plafond de verre. Parmi ce Top 40 figure la Franco-Algérienne Kahina Bahloul, aux côtés d’autres femmes choisies par les 5 membres du jury de Forbes France.

Dans ce Top 40 de Forbes France 2021, Kahina Bahloul est choisie en compagnie de 39 autres femmes qui ont marqué de leur empreinte la vie française dans plusieurs domaines : sciences, cinéma, sport, économie, business, etc. On y trouve Magali Berdah (39 ans, directrice de Shauna Events), Laurence Boone (52 ans, économiste), Méka Brunel (65 ans, directrice générale de Gecina), Clarisse Cremer (31 ans, navigatrice), Virginie Efira (44 ans, actrice), Delphine Ernotte (54 ans, présidente de France Télévision du numérique), Marie-Antoinette Katoto (22 ans, joueuse de l’équipe de France de football).

Kahina Bahloul est une islamologue née à Béjaïa

« Kahina Bahloul est une islamologue franco-algérienne de tradition soufie. Diplômée d’un Master en islamologie à l’École pratique des hautes études et d’un doctorat sur la pensée d’Ibn Arabi, elle devient la première femme à se déclarer imam en France », écrit Forbes France en présentant la biographie de la Franco-Algérienne.

« Elle est la cofondatrice du projet d’association cultuelle la Mosquée Fatima, et de la chaine et l’association “Parle-moi d’islam”. Elle est aussi conférencière sur des sujets islamiques concernant le dialogue interreligieux, le soufisme et la femme », ajoute le magazine.

Kahina Bahloul tient son prénom de la reine berbère « La Kahina ». Cette guerrière, qui a vécu au VIIe siècle, a notamment organisé la résistance berbère face aux Omeyyades lors de la conquête musulmane du Maghreb. La Kahina, de son vrai nom Dihya, est aujourd’hui considérée comme le symbole de la femme amazighe héroïque et rebelle.

Kahina Bahloul est la première femme a faire un prêche dans une mosquée en France

Née le 5 mars 1979 à Paris d’un père kabyle et d’une mère française, elle grandit dès l’âge d’un an en Algérie, près de Béjaïa, en Kabylie, jusqu’à la fin de sa formation de juriste. Kahina Bahloul a confié avoir de la gratitude pour son père qui lui donné ce prénom. Selon elle, cet ancrage historique, culturel et identitaire lui permet de se sentir assez libre pour s’ouvrir au monde.

Le 21 février 2020 a eu lieu le premier prêche de Kahina Bahloul dans une petite salle louée à Paris. Vingt-deux personnes (dix femmes et douze hommes) participent à la célébration. En 2021, le livre de Kahina Bahloul « Mon islam, ma liberté » est publié.