Depuis l’annonce, en juillet dernier par les pouvoirs publics, de l’ouverture du secteur du transport aérien et maritime à l’investissement privé, les choses semblent s’accélérer chez les potentiels investisseurs dans ce secteur, jusque-là sous le monopole de l’État algérien.

En effet, la Direction de l’aviation civile a reçu 10 dossiers de création de compagnies aériennes, a indiqué le quotidien Le Soir d’Algérie dans son édition de ce mardi 21 septembre. « Parmi les dossiers, figurent des projets dédiés au transport de voyageurs utilisant différents types d’aéronefs ainsi que du fret aérien », ajoute la même source, qui précise que « plusieurs projets semblent a priori remplir les critères, notamment en termes d’investissements ».

10 dossiers pour la création de nouvelles compagnies aériennes en Algérie

Ces nouveaux projets en gestation vont s’ajouter à celui annoncé en août dernier concernant la création de la première compagnie aérienne low-coast algérienne, de droit privé. Selon le texte de présentation publié sur le site de la compagnie, Fly Westaf Algérie ne compte pas se contenter de si peu.

Vers la fin du monopole d’Air Algérie et des autres compagnies étrangères

Avec des vols à bas prix, la compagnie entend développer l’activité touristique qui se trouve être indispensable à la croissance du transport aérien, jusque-là monopolisé par la compagnie publique Air Algérie et une dizaine d’autres compagnies étrangères.

« Afin de soutenir le secteur du tourisme indispensable à la croissance du transport aérien et de rendre “la destination Algérie” attractive, l’arrivée d’une compagnie LCC (Low-cost carrier) 100 % algérienne contribuera à remplir une des conditions les plus importantes pour lancer le secteur du tourisme en Algérie : des vols bon marché », fait savoir la compagnie Fly Westaf Algérie sur son site internet.

Les capitaux privés appelés à investir dans le transport aérien en Algérie

Pour rappel, le ministre des Transports, Aïssa Bekkai, a tenu le 29 juillet à Alger, une réunion de travail avec de nombreux investisseurs privés dans le domaine de l’aviation civile et du transport maritime en Algérie. Cette rencontre s’est inscrit dans « le cadre du plan gouvernemental visant à encourager l’investissement privé dans le domaine de l’aviation civile et du transport maritime, la promotion des exportations, la maîtrise du commerce extérieur et l’arrêt de la fuite de devises à l’étranger », indique un communiqué publié sur la page officielle du ministère des Transports.