Face à l’afflux massif de migrants vers le Continent, notamment en traversant la Méditerranée, l'Europe a renforcé le contrôle de ses frontières, mais peine à mettre en place une politique d'asile efficace. Sous la pression, le système d'asile européen organisé par le règlement de Dublin, qui confie le traitement des demandes d'asile au premier pays d'entrée dans l'UE, a explosé après avoir pesé notamment sur certains pays à l’image de la Grèce et l'Italie.

Devant cette situation, la France qui présidera l’Union européenne, en janvier 2022, va proposer une réforme visant à harmoniser le système d’asile au sein de l’UE.

La France « soutiendrait une réforme du système d’asile dans l'Union européenne »

Le ministre français de l’Intérieur Gérald Darmanin a déclaré ce mercredi 29 septembre que la France « soutiendrait une réforme du système d’asile dans l'Union européenne », notamment sur la question de « l’harmonisation de la demande d’asile ».

« Une seule demande d’asile pour toute l’Europe » affirme Gérald Darmanin

La demande d’asile, au cœur du « nouveau Pacte sur la migration et l’asile » proposé par la Commission européenne en septembre 2020, est « un sujet européen », a déclaré Gérald Darmanin sur RMC/BFMTV. « Il faut que nous disions, et on va présider l’UE dans deux mois : "une seule demande d’asile pour toute l’Europe" ».

À lire aussi :  Air Algérie bouscule la Royal Air Maroc en Afrique avec son nouveau programme de vols

« Quand vous faites une demande d’asile, ça vaut pour tout le monde »

Relancé sur le sujet pour savoir si la France allait essayer de faire voter cette mesure, le ministre de l’Intérieur a répondu : « nous y travaillons, on verra ce que pense le nouveau gouvernement allemand », qui doit être formé après les élections législatives de dimanche dernier.

« Ça doit être l’objectif que nous devons tous atteindre et l’énergie de tout le monde devrait se tourner vers ça : quand vous arrivez en Europe, quand vous faites une demande en Italie ou en Espagne ou à Malte ou en France, ça vaut pour tout le monde. Et nous partageons les informations », a poursuivi le ministre de l'Intérieur.

La délivrance de visas unifiée par l'Europe ?

Le ministre de l'Intérieur a aussi plaidé pour que la politique européenne de délivrance des visas soit « le plus possible » unifiée. « Sinon [les candidats à l'immigration] se jouent de nos différences, explique-t-il. Nous devons absolument répondre "Europe" quand d'autres veulent répondre "nationalisme" » ajoute-t-il.