Les États-Unis ont déconseillé à leurs ressortissants de se rendre en Tunisie en cette période, en raison de « risque terroriste » conjugué à la « situation sanitaire » liée à la pandémie de Covid-19,  prévalent dans ce pays du Maghreb.

Dans l’actualisation de sa recommandation de voyage vers les pays étrangers « Travel Advisory », mis à jour le 18 octobre par le département d’État américain, a appelé les ressortissants américains à éviter les voyages en Tunisie, pour des raisons sécuritaires liées au risque terroriste ainsi qu'à la situation sanitaire prévalente dans ce pays.

Les USA déconseillent à leurs ressortissants de voyager en Tunisie

La note de « Travel Advisory » du Département d’Etat US, place désormais la Tunisie sur la liste orange à cause d’une éventuelle menace terroriste et de la situation sanitaire liée à la pandémie de Covid-19. « Reconsidérez les voyages en Tunisie en raison de Covid-19. Faites preuve d'une prudence accrue en Tunisie en raison du terrorisme. Certaines zones présentent un risque accru. Lisez l'intégralité de l'Avis aux voyageurs », indique la note du département US, publié le 18 octobre.

Tout en expliquant les mesures à suivre pour les citoyens américains désirant se rendre en Tunisie concernant la situation sanitaire dans ce pays à cause de la pandémie de Covid-19, la note du département US a également publié les recommandations nécessaires pour ses ressortissants en ce qui concerne le risque terroriste en Tunisie.

À lire aussi :  Remboursement des billets d'avion : des clients d'Air Algérie attendent toujours

Les États-Unis évoquent le risque terroriste en Tunisie

La note en question appelle les ressortissants américains à ne pas voyager :

  • à moins de 30 km du sud-est de la Tunisie le long de la frontière avec la Libye en raison du terrorisme.
  • vers les zones montagneuses dans l'ouest du pays, y compris la zone du parc national de Chaambi Mountain, en raison du terrorisme.
  • vers le désert au sud de Remada en raison de la zone militaire.
  • à Jendouba au sud d'Ain Drahem et à l'ouest de la RN15, El Kef et Kasserine, à côté de la frontière algérienne en raison du terrorisme.
  • à Sidi Bouzid dans le centre de la Tunisie à cause du terrorisme.

« Des groupes terroristes continuent de préparer d'éventuels attentats en Tunisie. Les terroristes peuvent attaquer les lieux touristiques, les centres de transport, les musées, les centres de villégiature, les hôtels, les festivals, les discothèques, les restaurants, les sites religieux, les marchés/centres commerciaux, les installations gouvernementales et les forces de sécurité », précise la note du département US.