Un concessionnaire automobile s'est exprimé sur le dossier de l'importation des véhicules neufs en Algérie. Il s'agit de l'homme d’affaires Abderrahmane Achaïbou, président directeur général du groupe Elsecom et ancien propriétaire de la marque KIA Algérie, qui a affirmé ce lundi 25 octobre qu'il nourrit de grandes ambitions dans ce secteur économique.

Le dossier relatif à l'importation des véhicules neufs revient d'une manière incessante depuis quelques mois en Algérie. Suspendue, il y a quelques années, cette activité est vivement réclamée par les importateurs, mais aussi par les citoyens.

Achaïbou désire importer 50 000 voitures en Algérie

Plusieurs dossiers ont été déposés auprès de la commission gouvernementale en charge de la délivrance des agréments, indique-t-on. Les concessionnaires n'attendent que le feu vert des autorités pour inonder le marché algériens en véhicules. C'est le cas d'Abderrahmane Achaïbou, un des doyens de cette activité en Algérie, qui compte importer 50 000 voitures utilitaires dès qu'il aura son agrément.

C'est ce qu'il a indiqué le lundi 25 octobre 2021 au journal arabophone Ennahar. « On a déposé une demande pour l'importation de 50 000 voiture », a-t-il en effet affirmé. « Nous pouvons importer les premiers véhicules 90 jours seulement après l'obtention de l'agrément », précise Abderrahmane Achaïbou, qui souligne, en outre, qu'il a officiellement saisi le Premier ministre et le ministre de l'Industrie pour leur demander d'alléger les dispositifs portés sur le cahier des charges.

À lire aussi :  Privée du gaz algérien, l'Espagne exhorte la France de revoir sa feuille de route

Importation des voitures neuves en 2022

Il est à noter que selon les dernières informations, la date de l’arrivée du premier lot de véhicules neufs importés est fixée pour le premier semestre de l’année 2022. « Une source au fait du dossier de l’importation des véhicules annonce que le premier véhicule neuf importé est attendu en Algérie durant le premier trimestre de l’année 2022 », a rapporté à ce titre la chaine de télévision Echorouk News le 15 octobre dernier. Selon la même source, 65 dossiers ont été déposés par des concessionnaires au niveau du gouvernement afin de bénéficier de l’agrément pour l'importation des véhicules neufs.