Après plus de deux années de fermeture en raison de la crise sanitaire, les frontières aériennes entre l’Algérie et l’Angleterre ont été rouvertes le mois d’octobre dernier, permettant ainsi aux voyageurs algériens de prendre l’avion sur la ligne Alger - Londres, dans les deux sens. Une ligne assurée par deux compagnies aériennes à savoir Air Algérie et British Airways.

En effet, le ministère des Transports avait annoncé, dans un communiqué publié le 11 octobre, la reprise des vols entre l’Algérie et le Royaume-Uni. Une annonce suivie immédiatement par la divulgation de la compagnie Air Algérie de son programme de vols entre l’Algérie et le Royaume-Uni, à raison de deux vols par semaine entre l’aéroport d’Alger vers celui de Londres-Heathrow, en aller-retour chaque dimanche et mardi.

Alger - Londres : Quatre vols par semaine sont assurés par Air Algérie et British Airways

Moins de deux semaines plus tard, soit le 26 octobre, la compagnie anglaise British Airways a annoncé également la reprise de ses liaisons avec l’Algérie à raison de deux vols par semaine entre Londres et Alger, en aller-retour, chaque dimanche et jeudi. Une reprise marquée par un premier vol effectué le 14 novembre depuis l’aéroport de Londres-Heathrow vers celui d’Alger.

Toutefois, les deux compagnies en question ont imposé des conditions strictes pour les voyageurs désirant se rendre en Angleterre dans le cadre des mesures sanitaires en vigueur dans ce pays. C’est ainsi que « les passagers entrant ou transitant par le Royaume-Uni doivent être complètement vaccinés avec AstraZeneca (Covishield), AstraZeneca (Vaxzevria), Janssen, Moderna ou Pfizer-BioNTech (Comirnaty) au moins 14 jours avant l'arrivée. Une combinaison de vaccins est acceptée », explique Air Algérie sur son site.

À lire aussi :  Air Algérie absente du classement des meilleures compagnies aériennes africaines

Les vaccins Sinovac et Sinopharm reconnus enfin par l’Angleterre

Une mesure quelque peu contraignante pour une bonne partie des voyageurs algériens en raison du type de vaccin contre le Covid-19 administré en Algérie. En effet, à l’instar d’ailleurs de la majorité des pays africains, les vaccins les plus utilisés en Algérie sont Sinovac et Sinopharm. Deux vaccins qui ne sont pas encore reconnus par certains pays européens à l’instar d’ailleurs de l’Angleterre.

Mais une bonne nouvelle vient de tomber. En effet, les autorités britanniques ont annoncé la reconnaissance des vaccins développés par les laboratoires chinois, à savoir Sinovac et Sinopharm. « Dès lundi 22 novembre à 4 h du matin, tous les vaccins anti-Covid19 compris dans la liste d’utilisation d’urgence (Emergency Use Listing Procedure, EUL) de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) seront reconnus en Angleterre », a annoncé le 8 novembre le gouvernement britannique, dans une mise à jour des directives de voyage.

Les voyageurs non vaccinés obligés de se confiner

Toutefois, d’ici le 22 novembre, les voyageurs algériens, tout comme ceux en provenance des autres pays d’Afrique, et qui veulent se rendre en Angleterre devront suivre les règles imposées aux personnes qui ne sont pas complètement vaccinées : effectuer un test PCR de moins de 72 heures avant le voyage, remplir un formulaire sanitaire en ligne 48 heures avant l’arrivée en Angleterre et s’auto-isoler pendant 10 jours.