Depuis le 7 septembre et après une longue période de fermeture des frontières pour cause de pandémie de Covid-19, les voyageurs étrangers du monde entier sont à nouveau autorisés à entrer au Canada. Mais jusque-là, seule une poignée de vaccin étaient autorisés pour les voyageurs désirant se rendre au pays de l'érable.

Actuellement, les voyageurs étrangers désirant se rendre au Canada doivent démontrer qu'ils ont reçu, depuis au moins 14 jours, toutes les doses recommandées d’un des vaccins acceptés par le gouvernement du Canada ; à savoir ceux de Pfizer, Moderna, AstraZeneca ou Johnson & Johnson.

En plus d'être vaccinés, les voyageurs devront aussi présenter un résultat valide de test moléculaire de dépistage du Covid-19 effectué au plus tôt 72 heures avant le vol prévu ou l'arrivée au poste frontalier terrestre, ou un résultat positif à un test effectué entre 14 et 180 jours avant leur départ pour le Canada, selon les exigences de l’Agence de la santé publique du Canada publiées le 3 septembre.

Toutefois, l'exigence sur les vaccins arrange pas les voyageurs en provenance de certains pays d’Afrique, à l’instar de l’Algérie, du fait que les deux principaux vaccins utilisés – à savoir Sinovac et Sinopharm – ne sont pas autorisés par le gouvernement du Canada.

À lire aussi :  Le porte-parole d'Air Algérie parle de la numérisation de la vente des billets

Sinopharm et Sinovac seront autorisés par le Canada

Plus de 2 mois après la réouverture de ses frontières aux voyageurs vaccinés, le gouvernement du Canada a décidé d’élargir, à compter du 30 novembre, sa liste de vaccins acceptés. Les personnes vaccinées seront donc exemptées de certaines exigences liées aux tests de dépistage et à la quarantaine, a annoncé le gouvernement canadien dans un communiqué publié le 19 novembre.

« La liste comprendra les vaccins Sinopharm, Sinovac et COVAXIN, qui figurent sur la liste du protocole d’autorisation d’utilisation d’urgence (protocole EUL) de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) », précise le gouvernement canadien.

Pour être considéré comme entièrement vacciné, un voyageur « doit avoir reçu toutes les doses d’un vaccin, ou d’une combinaison de vaccins, acceptés par le gouvernement du Canada, au moins 14 jours avant d’entrer au Canada ». « Les voyageurs peuvent avoir reçu leur vaccin dans n’importe quel pays et doivent télécharger leur preuve de vaccination en anglais ou en français dans ArriveCAN lorsqu’ils voyagent au Canada. Si la preuve de vaccination n’est pas en anglais ou en français, les voyageurs doivent fournir une traduction certifiée en anglais ou en français », lit-on dans le même communiqué.

Le Canada allège les mesures sanitaires

Le gouvernement du Canada a également décidé d’alléger certaines exigences liées aux tests de dépistage et à la quarantaine pour certaines catégories de voyageurs en provenance de l’étranger. C’est ainsi qu’à compter du 30 novembre, « les personnes entièrement vaccinées ayant le droit d’entrer au Canada qui quittent le pays et y reviennent dans les 72 heures suivant leur départ n’auront pas à fournir un résultat de test moléculaire de dépistage de la Covid‑19 avant leur entrée ».