Depuis la réouverture partielle des frontières algériennes, le 1er juin dernier, il n'y a pas un jour qui passe sans que l'on entende parler des prix exorbitants des billets d'avion affichés par les compagnies aériennes desservant l'Algérie. Que ce soit Air Algérie ou les compagnies étrangères, les vols sont inaccessibles à une majorité des ressortissants algériens de France.

Beaucoup dénoncent les tarifs des vols affichés par compagnies aériennes pour des voyages vers l'Algérie. Certains rentrent quand même au pays en payant le prix fort, alors que d'autres renoncent simplement à rendre visite à leurs familles et à passer des vacances dans leur pays. Et dans les deux cas, les ressortissants algériens se sentent comme les dindons de la farce, comparés aux ressortissants d'autres pays qui bénéficient de billets à très bas prix.

Cela dit, certains Algériens arrivent à trouver des solutions ingénieuses destinées à contourner le diktat des compagnies aériennes. C'est le cas d'un jeune Algérien installé en France, qui a certes renoncé à rentrer en Algérie, mais qui a trouvé un moyen moins cher de voir sa mère, qu'il n'a pas vue depuis trois années.

Un séjour à Istanbul moins cher qu'un billet Paris-Alger

Le jeune ressortissant algérien a tout simplement offert un voyage à sa mère en Turquie pour la somme de 600 euros, billet d'avion et hôtel inclus, ce qui est moins cher qu'un billet d'avion Paris-Alger. Il compte la rejoindre à Istanbul afin d'y passer « un super moment », promettant de gâter sa maman.

À lire aussi :  Remboursement des billets d'avion : des clients d'Air Algérie attendent toujours

« Cela fait 3 ans que je n’ai pas vu ma mère, comme je refuse de payer un billet à 800 euros pour aller en Algérie. J'ai fait mes calculs alors j'ai offert à ma mère un voyage à Istanbul pour 600 euros, voyage et hôtel compris. Je vais la rejoindre pour la modique somme de 80 euros. Je vais passer un super moment avec ma maman en tête-à-tête, on va se balader, se reposer, profiter et je vais la gâter », a, en effet, écrit le jeune ressortissant algérien sur son compte Facebook, avant de conclure avec des mots hostiles à la compagnie aérienne nationale Air Algérie.

Cette question des prix des billets d'avion continue à défrayer la chronique en Algérie et en France, notamment au sein de la diaspora algérienne qui souffre le martyre en raison des prix excessifs affichés pour les vols vers l'Algérie. Surtout que les prix affichés sont très loin de ceux appliqués pour les ressortissants des pays voisins, le Maroc et la Tunisie en l'occurrence.

D'ailleurs, des parlementaires sont intervenus à plusieurs reprises pour réclamer une solution à cette situation ou pour proposer des solutions. Comme ce sénateur qui a proposé la réouverture totale des frontières pour faire baisser les prix. Deux députés de l'émigration, représentant la communauté algérienne en France, se sont également insurgés contre l'attitude des compagnies aériennes en matière de prix des billets.