Le prix du pétrole sur le marché mondial prend la tangente ces dernières semaines. Dynamisé par la reprise économique après plusieurs mois de récession en raison de la pandémie du Covid-19, le prix du pétrole se négocie désormais aux alentours de 80 dollars le baril sur le marché mondial.

Les USA vont libérer 50 millions de barils de pétrole de leur réserve stratégique

Face à cette hausse des prix de l’or noir, le président américain Joe Biden a décidé de prendre une mesure radicale, en annonçant que son pays allait puiser dans ses réserves stratégiques de pétrole afin d'en faire baisser le prix.

« Aujourd'hui, j'annonce des mesures pour réduire le coût du gaz et du pétrole pour les familles américaines. Le ministère de l'Énergie libérera 50 millions de barils de pétrole de la réserve stratégique pour faire baisser les prix du gaz et du pétrole pour les Américains », a écrit Joe Biden dans un tweet publié le 23 novembre.

À travers cette mesure, le président des États Unis espère voir le cours du pétrole chuter au niveau du marché mondial et surtout gagner l’estime de sa population, marquée à l’instar de celles d’autres pays du monde par la hausse vertigineuse des prix des carburants. « L'initiative ne va pas faire baisser les prix du jour au lendemain mais elle fera une différence », a tenu à préciser le chef de l'État américain dans un discours prononcé le 23 novembre depuis la Maison-Blanche.

À lire aussi :  Le Canada veut recruter plus de travailleurs temporaires étrangers

Dans un communiqué publié le jour-même, la Maison-Blanche a indiqué que la décision du président Joe Biden de puiser du pétrole dans les réserves stratégiques « se fera en concertation avec d’autres États gros consommateurs d’or noir, en particulier la Chine, l’Inde, le Japon, la Corée du Sud ou encore le Royaume-Uni ». À travers cette initiative, les États-Unis et les autres Etats veulent augmenter l'offre en espérant faire baisser les cours du pétrole sur le marché mondial.

La Chine puisera également de ses réserves afin de faire baisser les cours du pétrole

Et contre toute attente, la Chine, souvent en conflit avec les USA sur de nombreuses questions, a décidé de rejoindre l'initiative américaine en recourant elle aussi à ses réserves stratégiques en pétrole. En effet, ce mercredi 24 novembre, soit moins de 24 heures après l'annonce de Joe Biden, la Chine a annoncé qu'elle allait puiser dans ses réserves de pétrole afin de faire baisser les cours de l'or noir.

« La Chine, au regard de ses besoins et de ses conditions actuelles, puisera dans ses réserves nationales de pétrole brut et prendra d'autres mesures nécessaires afin de maintenir la stabilité du marché », a déclaré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian, cité par l’AFP. Ce dernier n'a pas précisé quand ces prélèvements auront lieu, ni quelle quantité de pétrole Pékin envisageait de mettre sur le marché.