Les modalités de l'importation et de la production d'automobiles en Algérie ne sont pas encore fixées. C'est ce qu'a affirmé le ministre de l'Industrie, lundi 20 décembre. Ahmed Zeghdar a indiqué qu'une commission est entrain de mettre en place une stratégie concernant le cahier des charges. Cette commission est chargée d'établir une stratégie claire qui répond aux recommandations du chef de l'État.

Ainsi, selon le ministre de l'Industrie, les concessionnaires ainsi que ceux qui sont intéressés par la production d'automobiles doivent encore attendre. Ahmed Zeghdar révèle que le nouveau cahier des charges sera orienté pour « une véritable industrie automobile pour ne pas rester dans l'importation ». Le ministre a indiqué que la commission technique mise en place se penche sur « une véritable stratégie pour une production réelle de véhicules ». Il a ajouté : « nous allons lancer un appel en ce qui concerne la production de véhicules ainsi que le cahier de charge qui concerne tous les domaines, surtout que le ministère des Transports a besoin d'un parc automobile que nous devons réaliser dans les plus brefs délais ».

Production de véhicules en Algérie : ça reste vague

Les déclarations du ministre restent vagues. Il ne donne aucun échéancier ni feuille de route pour la relance de l'importation et de la production de véhicules. En effet, depuis plus de 2 ans ce dossier ne trouve pas de solution. De cahier de charge en cahier de charge, les concessionnaires commencent à perdre espoir de la relance de leurs activités. Rappelons que le ministre de l'Industrie avait affirmé au début du mois que le comité technique interministériel chargé de l’étude et du suivi des dossiers relatifs à l’activité des concessionnaires de véhicules neufs a reçu 66 dossiers. Aucun d'entre eux n'a eu l'avis favorable. « Certains ont été refusés, d'autres ont eu des réserves », avait-il précisé. Les Algériens ne verront donc pas cette opération de l'importation de véhicules lancée de si tôt. Ils doivent encore attendre et subir la flambée des prix des véhicules en Algérie.