C’est une affaire qui a suscité un tollé en France. Deux militants de l’extrême droite, se présentant comme soutiens du candidat à la présidentielle Éric Zemmour, n’ont pas hésité à afficher leur intention de tirer avec arme à feu, contre les supporters algériens et marocains, qui s’affichent avec les drapeaux de leurs pays en France.

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, deux jeunes Français, se disant fans d’Éric Zemmour, se sont filmés en train de s’entrainer à tirer avec un fusil sur des « cibles » qu’ils désignent comme étant des personnes portant des drapeaux algériens et marocains, et aussi des militants de la gauche et de l’extrême gauche. Même le président Emmanuel Macron n'échappe pas aux menaces.

« Il y a des drapeaux algériens et marocains donc on va s’empresser de tirer »

Sur les images de la vidéo d’environ 1 minute et 30 secondes, un jeune homme qui serait, selon le site Mediapart, un militaire ou ex-militaire et soutien d’Éric Zemmour, s’est filmé à visage découvert avec un fusil de précision entrain d’effectuer des exercices avec son arme en tenant des propos menaçants contre certains hommes politiques français et les porteurs de drapeaux algériens et marocains en France.

Selon Mediapart, cet homme qui serait soutien d’Éric Zemmour est connu sous le pseudonyme « Miles Christi », à savoir « Chevaliers du Christ » en latin. « Face à vous, les antifas et les gauchistes, de la vermine. Il y a des drapeaux algériens et marocains donc on va s’empresser de tirer », lance-t-il avant qu'il ne fasse feu avec son arme. « Ah ! Emmanuel Macron ! » ajoute-t-il avant de tirer à nouveau sous le regard de son complice qui était entrain de le filmer.