Les prix des billets d'avion pour les voyages entre l’Algérie et la France restent très élevés, dans un contexte d'une reprise partielle des vols. Cette situation exaspère la diaspora algérienne, qui ne cesse de dénoncer la cherté des billets. Pour prendre des parts du marché sur ce créneau – dont les grande compagnies Air Algérie et Air France détiennent un quasi-monopole –, une nouvelle compagnie lance une offre qui pourra séduire les usagers de cette destination.

Ainsi, selon le site spécialisé dans les voyages Visa-Algérie, la nouvelle compagnie publique italienne ITA Airways, remplaçante d’Alitalia, propose des billets aller-retour entre Paris et Alger pour moins de 500 euros en janvier.

Cependant se ne sont pas des vols directs. Les voyageurs devront faire une escale d’une nuit à Rome à l’aéroport international Fiumicino-Leonardo-da-Vinci (LIRF). Ces vols vont avoir lieu au départ de Paris chaque samedi, lundi et jeudi à 18 h 45 vers Rome, pour une escale d'une nuit avant d'arriver le lendemain à Alger à l’aéroport Houari-Boumediene.

La nouvelle compagnie de transport propose les prix les plus bas sur le marché. En effet, Les tarifs affichés commencent à 304,14 EUR l’aller simple entre Paris et Alger. Dans le sens du retour, même itinéraire avec des départs cette fois-ci les dimanches, mardis et vendredis pour un tarif affiché à partir de 177,60 EUR. Ainsi, les prix des billets de l'aller et du retour sont de 481,74 EUR. Un prix beaucoup plus bas que ceux pratiqués par les autres compagnies sur la même période.

Il faut dire que les prix des billets d'avion ne cessent d'alimenter les débats depuis la reprise partielle des vols. Une situation qui a poussé le Premier ministre Aïmene Benabderrahmane a annoncé le 9 novembre dernier, l'ouverture d'une enquête concernant la cherté des billets d'avion sur la ligne Alger-Paris. Une enquête dont les résultats ne sont pas révélés à ce jour.