Le maintien de l'organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) dans sa date initiale n’arrange pas les clubs européens. Ces derniers multiplient les pressions pour saborder cet événement. C’est le cas  du club SSC Naples, qui menace d'ester en justice l'équipe d’Algérie de football si l'international Adam Ounas est convoqué pour disputer la CAN. En effet, l'avocat du club italien a menacé de porter plainte contre les équipes africaines qui convoquent les joueurs du club pour la Coupe d'Afrique.

Cette Coupe d'Afrique révèle le grand décalage entre les clubs européens et les équipes nationales africaines qualifiées à cette CAN. Les équipes du Vieux Continent utilisent tous les moyens pour que cette compétition n'ait pas lieu, afin de garder les joueurs africains. Tous les prétextes sont donc bons pour tenter d'annuler cette Coupe d’Afrique.

SSC Naples évoque le variant Omicron pour empêcher ses joueurs africains de participer à la CAN

Ainsi, l'avocat de club italien SSC Naples, Mattia Grassani, a affirmé dans une déclaration faite au média italien Calcio Napoli 24 que « Compte tenu de la situation épidémiologique (à cause du variant Omicron), il pourrait y avoir une action en justice, car ce tournoi enlève des ressources précieuses aux clubs ».

Mattia Grassani explique que « les clubs ont investi beaucoup d’argent pour recruter des joueurs. Donc, s’ils devaient être infectés, ce serait difficile à gérer ». Il indique que « la première étape serait une action en justice pour empêcher les convocations (des joueurs), car les normes sanitaires ne sont pas les mêmes que dans les compétitions européennes. Alors il pourrait y avoir un recours pour obtenir une exemption des joueurs basés en Europe ».

Dans cette démarche l’Algérie n'est pas la seule équipe menacée par l'avocat de l'équipe d'Adam Ounas, Le Nigéria, qui a convoqué Victor Osimhen, le Sénégal avec Kalidou Koulibaly, et le Cameroun avec André-Frank Zambo Anguissa sont aussi dans la ligne de mire du club italien SSC Naples.