Le variant omicron du Covid-19 fait trembler toutes les capitales du monde et ébranle le transport international, notamment l'aviation, qui vit au rythme des annulations de vols qui immobilisent les voyageurs et pénalisent les compagnies aériennes. Cette situation risque de ne pas épargner l'Algérie, qui n'a que 100 vols par semaine pour l'instant.

Annulations records des vols pendant les fêtes de Noël

En effet, le monde de l'aviation vit des jours noirs en ces fêtes de fin d'année. La propagation du variant omicron perturbe sérieusement la circulation aérienne internationale. Du vendredi 24 au lundi 27, plus de 10 000 vols ont été annulés, au grand dam des compagnies aériennes qui ont souffert le martyr en raison de la pandémie.

En fait, durant les 3 jours du weekend de Noël (vendredi, samedi et dimanche), près de 8 000 vols ont été annulés à travers la planète, particulièrement en Asie et sur le continent américain. Pour ce qui est de la journée du lundi, 2100 vols ont été annulés en raison de la forte propagation du virus du Covid-19.

Les compagnies aériennes confrontées aux contaminations

C'est un bilan chaotique pour les compagnies aériennes et tous les intervenants du transport international. Mais qu'est-ce qui explique cette explosion des annulations de vols durant cette période charnière des fêtes de fin d'année ? En fait, les compagnies aériennes expliquent ces annulations par l'exposition au virus de leurs personnels.

À lire aussi :  France-Algérie : Prix des vols en septembre 2022 avec Transavia

Le variant omicron a contraint des pilotes, des hôtesses de l'air et des stewards à se mettre en quarantaine. Les personnels au sol ne sont pas épargnés par cette réalité. La mise en quarantaine des personnels volants et au sol exposés au Covid a ainsi contraint les compagnies comme Lufthansa, Delta, United Airlines, Alaska Airlines, JetBlue ou encore British Airways à annuler de nombreux vols. L'existence d'un trafic aérien domestique important aux États-Unis et en Chine fait que ces pays soient les plus touchés par le phénomène des annulations.

L'Algérie menacée par les annulations des vols ?

L'Europe n'est pas aussi touchés que l'Asie et l'Amérique, mais avec les contaminations qui montent crescendo, elle risque d'être frappée de plein fouet. Les chiffres sont effectivement effrayants, notamment en France, où l'on a enregistré 180 000 cas de contamination en 24 heures. Et quand la France est touchée, plusieurs pays seront menacés, particulièrement l'Algérie.

En effet, les compagnies desservant les aéroports algériens risquent d'aller vers l'annulation de leurs vols si, par exemple, elles enregistrent des contaminations parmi leurs personnels. Déjà que les 100 vols hebdomadaires autorisés de et vers l'Algérie sont loin de répondre à la forte demande, notamment depuis la France. Donc, si les compagnies aériennes annulent leurs vols vers l'Algérie, la situation deviendra encore plus difficile pour les ressortissants algériens, qui souffrent de la rareté des vols et des prix excessifs des billets d'avion.

À lire aussi :  Air Algérie : Le retour à l'aéroport de Londres Heathrow ne sera pas de sitôt

Il faut dire que les contaminations sont en hausse en Algérie. Si le variant omicron n'a pas encore enregistré une forte présence, la 4e vague du coronavirus est bel et bien arrivée. Les 2 cas d'omicron enregistrés en Algérie viennent de l'étranger et c'est suffisant pour s'inquiéter des retombées d'une propagation sur le transport aérien dans le pays. C'est aussi cela qui fait que l'Algérie n'est pas à l'abri du phénomène des annulations de vols internationaux.