C'est dans une France ou une partie de la classe politique ne cesse de pointer du doigt les immigrés, ou même les prénoms pouvant être « une insulte pour la France », qu'une nouvelle polémique s'est déclenchée. Il s'agit d'un panneau publicitaire sur qui nous pouvons lire « Devenez Fatima : Une auxiliaire de vie à domicile qui peut se dédier à Simone et André ». Le panneau JC Decaux de l'entreprise d'aide à domicile « Petits-Fils » a soulevé le courroux d'une bonne frange de la société française. 

« Sidérant. Pour rappel, dans l’Algérie coloniale, le terme générique chez les "Européens" pour désigner leurs bonnes était les "Fatma"… », commente un internaute. Un autre écrit « pub qui renvoie à un schéma de pensée coloniale où la femme maghrébine doit servir l'homme ou la femme Blanche. Par contre à droite, Christophe, lui, est LIBRE de choisir son planning ! Forcément c'est un homme blanc donc il est libre ! Les mots ont un sens et rien n'est fait au hasard ! ». Quant à un internaute lyonnais, il a écrit : « l’affiche m’a fait bondir. Et puis. C’est une réalité : les fonctions les moins rémunérées dans le service à la personne sont exercées par des femmes, précaires, peu diplômées et racisées. Alors oui, l’affiche est dérangeante, mais la réalité l’est encore plus. Le racisme est structurel et les relents de la colonisation sont bien réels ».

De leur côté la section lyonnaise du parti communiste français (PCF) a affirmé que « cette publicité aux relents colonialistes qui stigmatise nos concitoyens d'origine maghrébine est inacceptable. Nous exigeons son retrait immédiat de nos rues ». « L'entreprise d'aide à domicile avait mille manières de présenter son activité, elle a choisi de le faire en invoquant une image sombre et que nous espérions révolue de notre histoire », poursuivent les élus communistes dans leurs déclarations en concluant que « les immigrés, leurs enfants et leurs petits-enfants ne sont pas en France pour servir, à moindre coût. Ils sont la France ! Ils sont notre France qui ne catégorise pas ses enfants par leur couleur ou leur nom. Nous ne tolérerons aucun message qui en diffuse l'idée inverse, et agresse des milliers des nôtres ».

Campagne publicitaire de l'entreprise Petits fils

Campagne publicitaire de l'entreprise Petits fils

Réaction de l'entreprise d'aide à domicile « Petits-Fils »

Devant cette vague d'indignation, l'entreprise d'aide à domicile « Petits-Fils » a souligné « Depuis 2007, Petits-fils est un réseau national de 210 agences de service à la personne. Notre métier est d’aider les personnes âgées dépendantes à rester à leur domicile grâce au travail de 6000 auxiliaires de vie dévoués. Ces femmes et ces hommes s’appellent Aldjia, Nathalie, Mélissa, Ayélé, Vincent, Brigitte, Saana, Gérard, Sylvie, Valérie, Hasna, Souad, Emilie, Said, etc. Et parmi ces auxiliaires de vie, les 4 prénoms les plus fréquents dans nos agences sont Catherine, Maria, Fatima et Christophe. Nous sommes fiers de la diversité de nos auxiliaires de vie. Nous sommes multiculturels et nous l’assumons ».

L'agence explique : « nous avons créé cette campagne publicitaire avec 4 affiches publicitaires et 4 prénoms différents pour valoriser nos auxiliaires de vie, pour rappeler que ces personnes font ce métier par vocation, par conviction, aux services des plus fragiles, et avec des conditions de travail qui leur font aimer leur quotidien. Sans ces auxiliaires de vie, l’aide à domicile n’existerait pas. Sans eux, nos parents et grands-parents ne bénéficieraient pas de l’aide à domicile dont ils ont besoin ».